Santé Canada: l’inquiétude demeure pour les producteurs laitiers

La modernisation du Guide alimentaire canadien fait l’objet de nouvelles craintes de la part des producteurs laitiers. Avec le nouvel étiquetage nutritionnel qui mettrait l’emphase sur les produits à haute teneur en sucre, sel et gras saturé, plusieurs craignent que les produits laitiers ne soient la cible d’avertissements. C’est le cas du lait chocolaté, des yogourts ou encore des fromages vieillis. Selon des informations obtenues de la part des Producteurs de lait du Manitoba, ces mesures pourraient se traduire par des pertes de 800 M$ pour l’industrie.

« Nous craignons que de nombreux Canadiens ne remettent ce produit sur les tablettes s’ils voient une étiquette d’avertissement. Cela aurait donc un impact sur nos marchés nationaux », a indiqué David Wiens, président des Producteurs de lait du Manitoba à Farmtario

Le président conteste le fait que le lait aromatisé, comme le lait au chocolat, se verrait accolé une étiquette, alors que des boissons gazeuses contenant de l’aspartame n’en auraient pas. Des aliments considérés sains et bons pour la santé se verraient donc accolés d’avertissement, un non-sens pour le président.

«C’est un moyen plutôt simpliste, ce qui fait qu’ils ignorent le niveau de nutriments essentiels que contiennent les produits laitiers qui en sont riches.»

Santé Canada qui mène des consultations auprès de l’industrie depuis février a déjà fait savoir que les Canadiens consomment trop de sel et de gras saturé. Ce serait le cas de huit Canadiens sur dix pour le sel et de un Canadien sur deux pour le gras saturé.

Source : Farmtario

Commentaires