Un prix d’innovation pour un racleur à logettes

Pour sa première année d’édition, le Concours de sciences et technologies des 4-H a récompensé une étudiante de Kitchener en Ontario, Charlenne Elliot. Cette dernière a inventé le « Lugano 100 », une machine qui permet de mécaniser le nettoyage des logettes pour vaches en stabulation libre. En pus d’augmenter le confort des animaux, la propreté améliorée pourrait contribuer à réduire le nombre de cellules somatiques (NCS) présentes dans le lait des vaches, qui constitue l’un des indicateurs de la qualité du lait.

Le « Lugano 100 » serait utilisé comme un racleur, semblable à une pale de ventilateur, qui serait incliné de sorte qu’il puisse pousser le sable hors de l’aire de couchage dans le couloir, de manière à l’évacuer de l’étable par le racleur de couloirs.

« L’automatisation de ce processus permettrait de réduire le temps consacré par les agriculteurs pour laver et refaire les aires de couchage », explique-t-elle, en ajoutant que son concept serait utilisé comme un ajout aux systèmes de racleur existants.

« J’aime les sciences et j’adore inventer des choses liées à l’agriculture », a affirmé la grande gagnante. « J’aimerais que le monde de l’agriculture évolue et se développe au point de faciliter les tâches quotidiennes des agriculteurs. »

Se classant en deuxième place dans la catégorie individuelle, Isaac Boonstoppel de Scotchlake, au Nouveau-Brunswick, a inventé un nettoyeur de stalles pour vaches laitières.

Dans la catégorie club, le club gagnant est le Club de bovins des 4-H d’Abbey-Lancer de Pennan, en Saskatchewan. Leur invention simplifie le processus d’identification du bétail grâce à un système des marques d’oreille amélioré pour les bovins de boucherie. Les agriculteurs et les éleveurs fixent des étiquettes d’oreille à chaque animal de leur troupeau afin d’assurer une bonne gestion et de pouvoir faire le suivi des animaux de la ferme à l’usine de transformation.

En octobre dernier, les 4-H du Canada ont encouragé les jeunes à explorer le monde captivant des sciences et de la technologie en mettant en pratique leurs compétences et leur innovation dans leur propre vie. Les clubs des 4-H de l’ensemble du pays ont été invités à soumettre leur candidature en répondant à la question suivante :
« Si tu devais inventer quelque chose pour changer le monde de l’agriculture, qu’est-ce que ce serait? »

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires