Une pause dans la croissance pour le lait

Les prix du lait à la ferme ont connu cependant un creux notable en mai dernier

Après de vives inquiétudes chez les producteurs laitiers, il semble que 2018 n’ait pas été aussi catastrophique que craint par plusieurs. Les Producteurs de lait du Québec (PLQ) ont annoncé dans le cadre de leur assemblée générale une hausse timide des ventes canadiennes de 0,67% pour un total de 2,6 G$. Ce ralentissement survient à la suite d’années de croissance dites exceptionnelles par l’organisation en raison d’une augmentation de la demande de matière grasse pour la crème et le lait de transformation.

Articles connexes

Jeunes plants de maïs.

Les volumes de livraisons ont connu croissance plus soutenue de 2,3% pour atteindre 3367 milliards de litres.

Les ventes globales de lait de consommation au Canada ont reculé dans l’année de 2% et celles de yogourt de 1,8%. Les autres sous produits affichent cependant des hausses : beurre 1,9%, crème 5,9%, fromage 3,7% et crème glacée 8%. La popularité du lait biologique se poursuit avec une hausse des ventes de 2,2%. En somme, la demande a progressé de 2,7% en 2018.

Les prix du lait à la ferme n’ont pas été pour autant de tout repos pour les producteurs puisque le prix a atteint un plancher en mai 2018 à 64,12 $/hl. Ce recul des prix était attribuable en partie au fait qu’une part plus importante de la production était associée au marché du beurre. Après une intervention demandée auprès de la Commission canadienne du lait (CCL) par les PLQ, le prix a été rehaussée. Si la moyenne de prix de janvier à août a été de 67,21 $ par hectolitre de référence, celle de septembre à décembre a été de 72,35 $ par hectolitre.

La demande devrait continuer de progresser cette année avec une croissance estimée de 3%, selon la CCL, un calcul qui tient compte des nouvelles importations liées aux accords commerciaux avec l’Union européenne, au PTPGP et de la ratification possible de l’ACEUM d’ici la fin de l’année. Les Producteurs ajoutent que les prix mondiaux des solides non gras, comme la poudre de lait écrémé, reprennent graduellement depuis quelques mois avec, notamment, l’écoulement des stocks de rachat de poudre de lait écrémé en Europe. Les prix pour la poudre de lait écrémé étaient demeurés bas en 2018 et avaient affecté les prix à la ferme.

Par ailleurs, les producteurs de lait de la province auraient investi plus de 730 M$ en bâtiments, machinerie et équipements sur les fermes l’an dernier.

L’assemblée générale a aussi été l’occasion de commenter les tendances de consommation, dont l’influence des millénariaux. Ces derniers réclament des produits locaux, frais, gouteux, naturels et sans additif artificiel, le tout dans le respect de l’environnement et le bien-être des animaux.

Le président des PLC, Bruno Letendre, a également commenté la dernière année qui a été marquée par les renégociations entourant l’ALENA. Le président a rappelé que 8,4 % du marché du lait a été cédé à la suite des différents accords commerciaux.

Une enveloppe nette de 2,15 G$ a été annoncée dans le budget fédéral de mars dernier afin d’indemniser les producteurs sous gestion de l’offre pour les pertes découlant de l’AECG avec l’Europe et du Partenariat transpacifique. Les détails de cette aide n’ont pas encore été dévoilés mais M.Lentendre demande à ce que les sommes soient accessibles à tous les producteurs, versées rapidement sans trop de tracasseries administratives et, avant les prochaines élections qui doivent avoir lieu en octobre. Le président a également fait savoir que le milieu avait maintenant besoin d’un environnement stable dans les prochaines années pour se rebâtir.

La vague de sympathie de la part du public à la suite des conclusions de l’ALENA.2. est  interprétée comme une preuve de la confiance des consommateurs.

L’assemblée générale a aussi été l’occasion de dévoiler les noms des gagnants de l’édition 2018 de Lait’xcellent: La Ferme Denis Desfossés de Sainte-Brigitte-des-Saults, la Ferme Beaux-Prés enr. de Saint-Vianney, et la Ferme Vicain SENC de Saint-Éphrem-de-Beauce. Le concours récompense les producteurs de lait à l’échelle provinciale pour la qualité exceptionnelle de leur lait. La vidéo présentant les gagnants de l’édition 2018 du concours Lait’xcellent peut être visionnée à l’adresse suivante : http://bit.ly/2KIlmmk

,

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires