Les freins ABS pour les tracteurs aussi

Il fut un temps pas si lointain où l’on vantait les mérites d’une vitesse de pointe de 40 km/h pour les usages de transport en tracteur de plus en plus fréquents. Aujourd’hui, l’option du 50 km/h est très courante et certains modèles poussent au-delà des 60 km/h, voire les 80 km/h pour le JCB Fastrac… Alors comment lancer une machine de 10 tonnes, sans compter l’outil ou la remorque traînée, en toute sécurité?

La suspension sur l’essieu avant a permis les premiers progrès.  Fendt offre maintenant une système de contrôle de stabilité qui gère cette suspension de façon active lors du transport.  Chez JCB, c’est l’ajout d’une suspension sur l’essieu arrière et de freins anti-blocages (ABS) qui font le travail.  L’ABS pour un tracteur, comme pour les automobiles, permet d’éviter le blocage des roues et la perte de contrôle qui engendre la catastrophe.  Autant sur une surface sèche que glissante, l’ABS améliore la sécurité des usagés de la route.  Attendez-vous à voir l’option de plus en plus offerte.

Les vidéos suivantes montrent clairement comment l’ABS agit sur la conduite et le freinage d’urgence.  Chez NewHolland, on s’est servi de cette technologie pour une application inattendue qui facilitent les virages en bout de champs. À voir les images, vous serez peut-être tentés de boucler votre ceinture la prochaine fois que vous vous rendrez au champs… Convaincus?

ABS NewHolland

ABS Fendt

ABS CaseIH

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires