Prenez garde au diesel agricole contaminé

Le diesel agricole contaminé peut causer de sérieux problèmes.

Les producteurs mettent régulièrement à jour leur machinerie, mais remplacent rarement les réservoirs de stockage de carburant à partir desquels ils alimentent leurs nouvelles machines. Un réservoir désuet laisse passer des contaminants et ceux-ci sont pompés directement dans les nouvelles machines.

Les nouveaux moteurs diesel sont beaucoup plus sophistiqués qu’avant et le diesel impur diminue leur fiabilité. C’est donc devenu un gros problème. « Il est important de comprendre que la nouvelle machinerie est beaucoup moins tolérante au diesel contaminé qu’avant », explique Scott Grossbauer, directeur des solutions pour un carburant propre, chez Donaldson, un fabricant de filtres. « Les nouvelles machines doivent respecter de nouvelles exigences en ce qui concerne les émissions. Pour cela, on a changé deux choses. La première est l’instauration d’un traitement postcombustion des gaz d’échappement. La deuxième est l’ajout, dans le cylindre relié au circuit carburant, d’une solution permettant d’obtenir des pressions d’injection plus élevées, plus précises et plus fréquentes à chaque course du cylindre. C’est pourquoi la tolérance pour le carburant impur a beaucoup diminuée. »

La nouvelle machinerie dépend désormais de filtres très efficaces qui piègent les particules à des niveaux encore plus fins afin de protéger les systèmes d’injection. « Par exemple, si vous utilisez un tracteur de la fin des années 90, vous pouvez probablement vous en sortir en y ajoutant un petit peu de diesel impur. Cela va probablement fonctionner et ça n’abîmera pas la machine. Mais si vous faites cela sur les machines d’aujourd’hui, vous allez soit boucher le filtre ou bousiller le système d’injection si des contaminants traversent le filtre », ajoute M. Grossbauer.

Autrement dit, se fier uniquement aux filtres des machines n’est pas une bonne astuce pour prévenir les problèmes. Si une machine cesse de fonctionner en plein milieu du champ à cause d’un filtre bouché, votre production diminuera, probablement à un moment où vous en aurez le plus besoin. M. Grossbauer recommande donc de prendre une approche plus systémique lors du traitement et de l’entreposage du carburant, en plus de considérer la purification du carburant comme une priorité. À tout le moins, le carburant pris dans des réservoirs de ferme devrait passer par un filtre à la sortie du réservoir avant d’alimenter une machine. « Nous recommandons de purifier le carburant avant de l’ajouter dans une machine », ajoute-t-il. « En tant que producteur, on peut y arriver en se concentrant avant tout sur la filtration du carburant à la sortie du réservoir. »

Il y a aussi d’autres étapes qui peuvent être suivies pour s’assurer que le carburant reste ultrapropre. Tout d’abord, les producteurs devraient prévenir l’entrée de contaminants dans les réservoirs de stockage. Placer un filtre sur l’évent est souvent négligé, mais c’est une étape importante. Le risque que de la poussière se glisse dans les réservoirs par une trappe de ventilation non filtrée s’avère très élevé. « Chaque réservoir de stockage de diesel est à ciel ouvert », explique M. Grossbauer. En effet, lorsque le carburant est pompé, l’air est aspiré à l’intérieur du réservoir. Même les changements atmosphériques dans la journée font que le réservoir laisse passer et rejette de l’air à mesure que l’air à l’intérieur se dilate et se contracte. Si vous êtes dans un environnement poussiéreux, cet air poussiéreux pénètre aussi dans le carburant. C’est pourquoi nous conseillons d’installer un filtre à air sur vos réservoirs de carburant. »

Par Scott Garvey, Grainews

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires