Aiguilles facilement repérables PDN

Schering-Plough Santé Animale s’apprête à commercialiser une nouvelle gamme d’aiguilles hypodermiques destinées au bétail. Ce qui les distingue : un taux de détection par les principaux détecteurs de métal utilisés dans les usines de transformation de la viande qui s’élève pratiquement à 100 %.

Les aiguilles PDN, qui sont fabriquées par Process Detectable Needles, Inc., de Winnipeg, sont faites d’un alliage d’acier inoxydable unique en son genre et très facilement repérable. Le très haut taux de détection des aiguilles PDN a été confirmé dans le cadre d’essais indépendants menés par Canada Porc International et par le Conseil canadien du porc (CCP). Selon le premier organisme, toutes les aiguilles de calibre 20 d’une longueur de 1,0 pouce et celles de calibre 16 d’une longueur de 1,0, de 0,5 et de 0,25 pouce qui ont été mises à l’essai ont été détectées. Ces essais ont été réalisés dans de nombreux abattoirs canadiens à l’aide des meilleurs détecteurs de métal disponibles sur le marché en juillet 2000.

« De nos jours, le développement et la commercialisation par les entreprises pharmaceutiques de vaccins et de spécialités pharmaceutiques qui seront utilisés par les vétérinaires et les éleveurs ne suffit plus », affirme Louis Coulombe, Vétérinaire, Services techniques, Produits de santé pour les porcs, chez Schering-Plough Santé Animale, au Canada. « Nous nous devons de prendre un peu de recul pour avoir une meilleure vue d’ensemble. PDN a essayé ses aiguilles chez l’un de nos plus importants clients américains et nous a demandé d’être de la partie. Or, nous avons constaté que ces aiguilles sont non seulement supérieures aux autres et plus sûres pour les animaux, mais aussi que leur utilisation se traduirait par plus de sûreté et une plus grande tranquillité d’esprit pour tous les intervenants de la filière porcine, nous pourrons aussi aider l’industrie du porc à porter au maximum l’innocuité et la valeur de ses produits. »

La grande différence

Les aiguilles PDN pourraient être confondues, tant par leur aspect que par leur mode de fonctionnement, avec celles qui sont normalement utilisées dans tous les élevages de bétail modernes. Ce qui les distingue des autres, ce sont d’une part, l’alliage breveté qui sert à leur fabrication et dont le taux de détection peut être 10 fois supérieur à celui des aiguilles en acier inoxydable employées de nos jours et, d’autre part, leur garde en polypropylène renforcé qui donne à cette dernière une solidité que les autres gardes de plastique n’ont pas.

« D’après les essais menés par le CCP et par le National Pork Producers’ Council (NPPC), le taux de détection des aiguilles ordinaires est en général de 10 % environ », affirme Grant Humphrey, l’inventeur du produit et Président de PDN. « Le taux de détection des aiguilles PDN est pratiquement de 100 %. »

Tout comme les aiguilles munies d’une garde en aluminium, les aiguilles PDN plient au point de jonction de la garde et de l’aiguille. « La différence vient du fait que si les utilisateurs tentent de redresser l’aiguille – une pratique qui peut favoriser les bris – le joint en époxyde se rompt, ce qui rend l’aiguille inutilisable », explique Grant Humphrey.

« L’aiguille et sa garde restent relativement intactes lors d’une utilisation sur des animaux non entravés qui font un mouvement brusque. Les dommages occasionnés sont toutefois suffisants pour empêcher toute réutilisation de l’aiguille », précise le Dr Steve Hoff, du Department of Agricultural and Biosystems Engineering de l’université de l’Iowa.

Même si Schering-Plough Santé Animale entend d’abord commercialiser ces aiguilles avec sa gamme croissante de vaccins porcins, elle prévoit que l’industrie bovine canadienne les adoptera aussi sous peu.

Les aiguilles PDN seront offertes en six formats différents, allant du calibre 14 à 20.

« Les aiguilles PDN coûtent plus cher à produire, explique Louis Coulombe, mais les avantages possibles de ces aiguilles pour l’industrie du porc l’emportent toutefois largement sur leur coût supplémentaire. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Shering-Plough Santé animale

http://www.sp-animalhealth.com/




Commentaires