Décès de Léo Rousseau

Milkomax rend hommage à l’inventeur du Roboléo

Avec le décès de monsieur Léo Rousseau survenu au Centre hospitalier Christ-Roi de Nicolet, le 26 mars dernier à l’âge de 65 ans, la communauté agricole du Québec perd un homme de génie dont la persévérance et l’ingéniosité ont contribué à la naissance du Roboléo, le premier robot mobile pour la traite des vaches.

Léo Rousseau

Son long parcours d’une trentaine d’années sur une ferme laitière à Sainte-Monique de Nicolet a inspiré Léo Rousseau dans le développement d’une technologie d’avant-garde pour faciliter la vie des agriculteurs et du même coup améliorer le confort des animaux. Sa passion pour le métier qu’il affectionnait l’a motivé à persévérer dans ses recherches et nombreuses expériences. Entrepreneur à l’esprit inventif, Léo Rousseau était un homme qui a travaillé certainement avec acharnement, mais toujours dans la jovialité.

Le Roboléo constitue par le fait même un héritage extraordinaire, un nom évocateur en rappel de Léo Rousseau depuis 2007. La réalisation de ce concept novateur a conduit au développement de ce produit que l’on retrouve dans plusieurs fermes québécoises depuis une dizaine d’années.

L’équipe de Milkomax souhaite ainsi saluer Léo Rousseau pour cette contribution significative et exprimer en son nom et celui de ses clients, ses sympathies à la famille et aux proches de Monsieur Léo Rousseau.

Commentaires