Dévoilement du monument Neil Sangster

Photo du monument en compagnie de la famille Sangster, Louis-St-Aubin représentant Holstein Québec, Elyse Gendron représentant Holstein Canada et Simon-Pierre Loiselle président du Club HOB

Plus d’une centaine de personnes étaient présentes sur le site duterrain d’Exposition d’Ormstown le 25 mai, pour le dévoilement du monument Neil Sangster. Le club Holstein HOB fête son 100e anniversaire et pour souligner cet évènement nous avons célébré l’un des pionniers de la race Holstein de notre région. C’est sous une formule cocktails et bouchées avant la soirée Gala de l’Association des éleveurs de bétail du district de Beauharnois que nous avons dévoilé à la communauté la pierre commémorative de ce pionnier.

M. Bernard Bohemen a fait la présentation de M. Neil Sangster en compagnie de sa famille. Propriétaire de la ferme Pleasant Valley, Neil Sangster est un personnage très important de l’histoire du Club HOB. C’est lui qui importe la première vache Holstein dans la Vallée de Châteauguay, en 1886, une des premières au Québec.

Promoteur par excellence de la race, M. Sangster cumule les sièges sur différents comités dédiés à l’élevage. Il occupe le poste de président du Livestock Breeder’s Association du district de Beauharnois, hôte de la Foire d’Ormstown, de 1911 à 1924. Il devient également directeur national de la Holstein Friesian Association du Canada de 1911 à 1926 ou il y assurera la présidence en 1920. De 1919 à 1930, il sera président honoraire du Beauharnois District Cattle Breeder’s Club.

La pierre fut érigée sur le terrain d’exposition d’Ormstown, faisant face à l’usine d’embouteillage original de M. Sangster. Ce monument existe maintenant pour nous rappeler comment un homme a su transformer et développer l’industrie laitière non seulement dans la vallée de Châteauguay, mais aussi dans notre province et notre pays!

Le club HOB aimerait remercier la collaboration de Bernard Bohemen, Karine Leduc, Scott & Marina Templeton, Lynn Bryson et Amy Tolhurst dans l’accomplissement de ce projet de l’année centenaire.

Commentaires