Monsanto protège le maïs

L’Agence canadienne d’inspection des aliments et Santé Canada ont terminé le processus d’évaluation de l’innocuité de YieldGard Chrysomèle en culture du maïs au Canada. Aucun autre produit issu de la biotechnologie moderne n’avait encore été approuvé dans la lutte contre la chrysomèle des racines du maïs.

La technologie YieldGard Chrysomèle vise à remplacer les insecticides traditionnels chez les producteurs qui veulent atteindre leur plein potentiel de rendement.

Les hybrides de maïs dotés de la technologie YieldGard Chrysomèle contiennent une protéine Bacillus thuringiensis (Bt), un microbe que l’on retrouve couramment dans le sol et qui s’attaque tout particulièrement aux larves de la chrysomèle des racines du maïs.

Cette protection intégrée à la semence permet de diminuer considérablement la quantité d’insecticide utilisée. De plus, cette technologie fait effet quels que soient les conditions météorologiques, le moment du semis ou les conditions au champ.

À la saison 2003, Dekalb n’offrira que des quantités limitées de cette semence de maïs aux producteurs de l’Est du Canada. L’approvisionnement restreint servira essentiellement à la recherche et à des essais chez les producteurs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Dekalb
http://www.dekalb.com/

Monsanto
http://www.monsanto.com/

Santé Canada
http://www.hc-sc.gc.ca


Commentaires