Novartis : deux nouvelles étiquettes

Novartis lance Positech, un système de marqueur de gène sans antibiotique, destiné aux cultures génétiquement améliorées.

L’utilisation d’un marqueur de gène est indissociable du développement de cultures génétiquement améliorées. Ce marqueur inséré dans la cellule de la plante en même temps que le gène permet de confirmer le transfert du gène dans la cellule végétale. Les marqueurs de gène couramment utilisés dans l’industrie résistent à un antibiotique ou un herbicide.

Afin de répondre aux préoccupations du public devant l’utilisation de marqueurs résistant à certains antibiotiques, Novartis a mis au point Positech, un tout nouveau système de marqueur.

Un bon nombre de plantes ne peuvent utiliser les sucres comme source d’énergie. Positech transfère à la cellule un enzyme qui lui permet de dégrader le mannose, un sucre. Ainsi, les cellules génétiquement améliorées par le système Positech peuvent se développer dans un milieu de culture riche en mannose, tandis que les cellules non transformées restent dormantes.

Le système de marqueur Positech est efficace et sécuritaire. Il est utilisé dans de nombreuses cultures, notamment le maïs, le blé, l’orge et la pomme de terre.

Nouvel herbicide

L’équipe du chercheur Marc Law à la station de recherche NABRI (Caroline du Nord) s’intéresse particulièrement au développement de cultures tolérantes aux herbicides. Elle a découvert une toute nouvelle famille d’herbicides, un inhibiteur de
PPO (protoporphyrinogène oxydase). Cet herbicide bloque un processus métabolique essentiel de la plante, freinant ainsi sa croissance. L’Acuron est efficace contre une vaste gamme de mauvaises herbes, notamment des mauvaises herbes à feuilles larges comme l’abutilon.

Herbicide non sélectif, l’Acuron agit rapidement sur les mauvaises herbes et les détruit en quatre jours. Il procure de 30 à 40 jours d’activité résiduelle. Pour l’instant, on a isolé du maïs tolérant à l’Acuron, mais plusieurs autres cultures pourraient bénéficier de cette technologie. Des évaluations de rendement et de tolérance du maïs sont en cours aux États-Unis.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Novartis

http://www.novartis.ca/




Commentaires