Rapport gouvernemental sur l’état de l’environnement

Québec (Québec), 27 mai 2002 – Le sous-ministre adjoint aux évaluations
environnementales et à la coordination du ministère de l’Environnement,
Monsieur Charles Larochelle, a annoncé aujourd’hui la mise en ligne d’un site
Internet gouvernemental sur l’état de l’environnement au Québec. Fruit d’une
collaboration interministérielle impliquant neuf ministères et organismes
gouvernementaux, le nouveau site rend plus facilement accessible à la
population l’information concernant l’état des grandes composantes de

l’environnement au Québec que sont le vivant, l’air et le climat, l’eau, le
sol et le fleuve Saint-Laurent.

« La collaboration de nos partenaires gouvernementaux, qui mettent leurs
efforts en commun pour faire bénéficier la population d’un outil d’information
aussi sophistiqué et performant, est déterminante et je les en remercie », a
souligné M. Larochelle.

Le nouveau site Internet est indépendant de celui du ministère de l’Environnement et des autres sites ministériels; il est spécifiquement dédié au contenu du « Rapport gouvernemental sur l’état de l’environnement ». On y retrouve des informations regroupées par thèmes correspondant aux grandes composantes de l’environnement.

Signe des temps, le rapport sur l’état de l’environnement prend
dorénavant la voie de l’autoroute de l’information gouvernementale pour
s’exprimer. Le ministère de l’Environnement avait déjà publié, en 1988 et

1993, deux volumineux rapports sur l’état de l’environnement. Ces deux
premiers rapports étaient disponibles sous la forme de documents en papier de
plus de 500 pages. Mais ce type de rapports est coûteux et à distribution
limitée; de plus, l’information qui y est contenue devient rapidement périmée.
C’est pourquoi, en collaboration avec plusieurs ministères et organismes, le
Ministère de l’Environnement a privilégié la création d’un site Internet
spécifique fournissant l’information relative à l’état de l’environnement au
Québec.

A ce jour, on y retrouve des informations sur les eaux récréatives, sur
les espèces menacées ou vulnérables ainsi que sur la situation du smog au
Québec. On prévoit qu’au cours des prochains mois et des prochaines années,
30 sujets supplémentaires pourront être traités et s’ajouter à l’information
existante.

La technologie Internet offre une grande souplesse et permet des mises à
jour régulières ainsi qu’un calendrier de production des sujets par étapes,
étalé dans le temps, selon les disponibilités des spécialistes concernés. Il
s’agit en somme d’un site Internet en constante évolution, intégrant les
nouvelles informations au fur et à mesure de leur production, et révisant
périodiquement les anciennes. Le nouveau site est convivial et facilement
accessible par le portail gouvernemental ainsi que par les sites de chacun des
partenaires concernés à l’adresse.

Ont collaboré avec le ministère de l’Environnement au « Rapport
gouvernemental sur l’état de l’environnement au Québec » la Société de la faune
et des parcs du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux, le
ministère des Ressources naturelles, le ministère des Transports, le ministère
de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, le ministère des
Affaires municipales et de la Métropole, la Commission de protection du
territoire agricole et l’Institut de la statistique du Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Rapport gouvernemental sur l’état de l’environnement au Québec

http://www.rgee.gouv.qc.ca




Commentaires