La nouvelle maternité de recherche et de formation du CDPQ a trois entrées. L’entrée un à droite permet l’entrée des camions de livraison de moulée, la sortie des porcelets une fois par mois et l’accès à la vitrine pour les visiteurs. L’entrée deux au centre est prévue pour les personnes qui entrent dans la maternité, soit les employés, les étudiants et les chercheurs. L’entrée trois à gauche est réservée aux livraisons des cochettes.

Une maternité de recherche porcine au Québec

Un photoreportage montre les nouveautés de ce centre de recherche

En plein temps des fêtes en cette année de pandémie, la Maternité de recherche et de formation du CDPQ (Centre de développement du porc du Québec) entrait en fonction à Armagh dans Bellechasse. Le Bulletin des agriculteurs a eu accès aux locaux deux semaines avant l’arrivée des cochettes. Photoreportage.

Fugerville a accueilli la première maternité collective de la phase 1 des Fermes Boréales. La municipalité accueillera aussi la 5e et dernière maternité de la phase 1.

Olymel construit une 5e maternité au Témiscamingue

C'est la fin de la phase 1 des Fermes Boréales

Une 5e maternité collective verra le jour au Témiscamingue dans le projet des Fermes Boréales d’Olymel. La maternité sera construite selon le même modèle que les précédentes et abritera 2360 truies permettant de produire 65 000 porcelets annuellement.


PHOTO: MARIE-JOSÉE PARENT

Il reste 75% des truies à installer en parcs

Même si les entreprises porcines québécoises s’adaptent rapidement au passage vers les truies gestantes en liberté, ce n’est que 25,4% des truies qui sont aujourd’hui logées dans ce type de logement. Le sujet des truies gestantes en liberté était le sujet central des Soirées Techni Porcs 2018 et il faut croire qu’il était bien choisi […] Lire la suite