Visitez la nouvelle maternité de F. Ménard

En raison de la diarrhée épidémique porcine (DEP), l’entreprise porcine F. Ménard a choisi de produire une nouvelle vidéo pour présenter sa nouvelle installation de Saint-Dominique, en Montérégie.

« Nous voulions faire une porte-ouverte, mais avec la DEP, nous ne voulions pas prendre de chance », explique la vétérinaire et directrice des maternités de l’entreprise, Julie Ménard.

Nécessitant un investissement de 8,5 millions de dollars, la maternité située à Saint-Dominique en Montérégie a une capacité de 2860 truies. Les truies sont logées selon les normes européennes de bien-être animal.

Les premières cochettes sont entrées en mars dernier et les premières mise bas sont prévues en septembre prochain. Voici les principales caractéristiques de la ferme.

Quarantaine – acclimatation

Les cochettes sont introduites à 180 jours d’âge. Elles sont logées dans le local d’isolement jusqu’à la saillie à 230 jours d’âge. Elles se nourrissent dans le système de distribution automatique de concentrés (DAC) à un ratio plus élevé que pour celui des truies. Elles ont huit unités pour 50 truies.

Gestation

Les truies pluripares et les truies primipares sont logées dans des bâtiments séparés reliés par un corridor. « C’est mieux de ne pas mettre les cochettes avec les autres, explique Julie Ménard. Les besoins alimentaires et la compétition ne sont pas les mêmes. »

Le système d’alimentation des truies est celui développé par Jyga Technologies. Il s’agit donc d’un système québécois. Le ratio est de une unité par 50 truies. Il y a donc cinq unités dans chaque parc renfermant 80 truies.

« Nous avons actuellement 1000 truies en inventaire et nous sommes super satisfaits du système, explique Julie Ménard. Nous avons une bonne assistance technique. C’était une exigence parce qu’il n’y a pas encore beaucoup de maternités d’installées avec cet équipement. » En septembre dernier, Le Bulletin des agriculteurs présentait le nouveau système d’alimentation dans l’article intitulé Un DAC québécois.

Mise bas

Les cages de mise bas sont plus grandes que celles présentes dans les maternités conventionnelles. Elles ont 6 pieds par 8, au lieu de 5 par 7. Tous les porcelets ont accès à des planchers chauffants, pour les économies de chauffage et le confort des porcelets et des truies.

Climatisation

Un système de climatisation permet d’abaisser la température de 3 à 5 ?C.

Employés

Les postes à combler ont été offerts aux employés travaillant déjà sur les fermes de F. Ménard. « Nous sommes allés chercher des gens vraiment intéressés de travailler avec ce système-là », explique Julie Ménard. Ils devaient donc avoir un attrait pour les nouvelles technologies et l’informatique. Les employés étaient évalués pour leur sensibilité au bien-être animal. Ils devaient être très doux avec les animaux. Le travail d’équipe était aussi un critère d’embauche important. Lorsqu’elle sera à pleine capacité, la maternité emploiera environ 10 personnes.

Voici la vidéo produite par F. Ménard.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires