E15 dans votre vieille bagnole

Aux États-Unis, l’essence avec un contenu de 15 % d’éthanol (E15) a été déclarée adéquate pour les véhicules légers construits aussi loin qu’en 2001, de quoi stimuler encore plus la demande pour le maïs.

Annoncée la semaine dernière, la décision de l’Environmental Protection Agency (EPA) a été applaudie par les groupes d’agriculteurs, dont la National Corn Growers Association (NCGA) et la National Farmers Union.

Actuellement, l’essence vendue à la pompe aux États-Unis contient un maximum de 10 % d’éthanol (E10). En octobre dernier, l’EPA autorisait l’utilisation d’essence E15 pour les voitures et camions légers de 2007 ou plus récents.

Vendredi, l’EPA a autorisé la vente à la pompe d’E15 pour les voitures, véhicules utilitaires sport et camions légers fabriqués à partir de 2001. Il est toujours interdit de vendre de l’E15 pour les voitures de l’an 2000 ou avant. L’E15 ne peut être utilisée dans les motocyclettes et les véhicules lourds, peu importe leur âge.

Cette décision de l’EPA fait le bonheur des producteurs de grandes cultures, puisque la plupart de l’éthanol produit aux États-Unis est faite à partir de maïs.

La NCGA fait valoir qu’en passant d’E10 à E15, les États-Unis éviteront d’importer quelque 26 milliards de litres d’essence, réduisant d’autant leur dépendance énergétique envers les pays exportateurs. Passer d’E10 à E15 créerait pas moins de 136 000 emplois aux États-Unis, en plus d’injecter 24,5 milliards $US dans l’économie à chaque année.



Autres articles