Plants sans épis

La pluie s’est trop fait attendre, en Iowa, et dans 26 autres états américains. Certains agriculteurs ont décidé de couper leurs plants de maïs plus tôt cette semaine. Soit les épis sont chétifs, soit ils sont inexistants. Faute d’eau, les épis de champs complets ne se sont même pas développés, laissant des plants secs et cassants. Depuis la mi-avril, certaines régions ont reçu moins de 3 cm de pluie. Les plants coupés seront donnés en fourrage aux animaux.

Les états de l’Illinois et de l’Indiana sont fortement touchés par cette sécheresse, la pire depuis 25 ans. Selon les derniers relevés météorologiques, plus de la moitié du territoire du Midwest américain est frappé par une sécheresse de sévère à modérée.

Cette catastrophe naturelle réduira considérablement les prévisions de récolte. Lors de la plantation, on annonçait une récolte record. Mais le manque de pluie a frappé le cœur des états producteurs où les champs donneront le tiers des rendements attendus.

Les éleveurs américains sont nombreux à s’inquiéter de la situation. Certains médias annoncent même un véritable désastre financier à venir pour l’industrie porcine qui peine à se relever de la récente crise.

Un statut de «zones frappées par un désastre naturel» a été consenti à 26 états par le ministère américain de l’Agriculture. Les agriculteurs des états frappés disposeront de prêts à de meilleurs taux d’intérêt. Les états frappés sont : la Californie, l’Oregon, le Nevada, l’Utah, l’Arizona, le Nouveau Mexique, le Colorado, le Nebraska, le Wyoming, le Kansas, le Oklahoma, le Texas, la Louisiana, l’Arkansas, le Missouri, le Kentucky, le Tennessee, l’Illinois, l’Indiana, l’Alabama, le Mississippi, la Georgie, la Caroline du Sud, la Floride, le Delaware et Hawaii.




Autres articles