A quand la politique sur la ruralité, s’interroge l’UPA

Longueuil (Québec), 29 septembre 2000 – « Comme plusieurs observateurs dans le milieu, l’UPA déplore que le gouvernement n’ait pas rendu publique sa politique sur la ruralité à l’occasion du congrès général de la Fédération québécoise des municipalités, qui se tient ces jours-ci, à Québec. »

Ainsi s’est exprimé le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA), M. Laurent Pellerin, qui aurait apprécié, à l’instar de ses partenaires du monde rural, que le gouvernement provincial profite d’une aussi belle occasion pour présenter sa nouvelle politique annoncée il y a trois ans dans le discours du budget.

« Les citoyens du monde rural, de faire valoir M. Pellerin, veulent tout autant que leurs concitoyens urbains participer pleinement au développement global du Québec et jouir de ses retombées. » II faut remonter à la « Déclaration des Etats généraux du monde rural » en 1991 pour retrouver un cadre de référence et d’intervention spécifique au monde rural.

Dans son mémoire « Pour une politique de développement rural au Québec » destiné au gouvernement il y a deux ans, l’UPA faisait valoir que toute politique de développement rural devrait viser trois objectifs principaux: développer une meilleure connaissance du monde rural, assurer sa viabilité et préserver son caractère agricole et forestier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires