Aide au Centre de recherche et de développement technologique agricole de l’Outaouais

Gatineau (Québec), 20 novembre 2009 – Le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, monsieur Laurent Lessard, ainsi que le ministre délégué aux Transports, ministre responsable de la région de l’Outaouais et député de Papineau , monsieur Norman MacMillan, ont annoncé le versement d’une aide financière de 380 000 $ au Centre de recherche et de développement technologique agricole de l’Outaouais pour soutenir un projet de laboratoire rural qui assurera la production de biocarburants et d’aliments pour le bétail à partir du millet perlé sucré.

Plus concrètement, le projet consiste à poursuivre l’évaluation de laproduction du millet perlé pour la production de biocarburants et pourl’alimentation bovine. A l’essai depuis 3 ans, cette culture nécessite encorequelques années d’expérimentation pour assurer sa productivité, sa teneur ensucre et sa valeur alimentaire pour les troupeaux de bovins de l’Outaouais.

« Cette aide financière rendra possible la réalisation de cette belleinitiative d’un milieu rural qui démontre clairement sa capacité à renouvelerla ruralité et à chercher constamment de nouvelles solutions fondées sur lesressources de ses communautés. Je félicite le promoteur, le Centre derecherche et de développement technologique agricole de l’Outaouais, pour ceprojet constructif et porteur pour la région », a mentionné le ministreLessard.

L’aide financière provient de la mesure de mise en place de laboratoiresruraux, issue de la Politique nationale de la ruralité 2007-2014, poursoutenir des projets précurseurs et porteurs de nouvelles expertises. L’aidegouvernementale complète les partenariats et les investissements locaux,lesquels témoignent bien de l’ancrage et de l’appropriation du projet dans lemilieu.

« Je suis très fier de souligner la qualité de ce projet qui interpelle lacommunauté tout entière afin d’assurer son épanouissement et sa croissanceéconomique. La région de l’Outaouais démontre ainsi qu’elle peut devenir unacteur important dans le domaine énergétique. Je souhaite ardemment que cetype de laboratoire devienne une source d’inspiration et qu’il serve de modèleà d’autres projets d’avenir », a précisé le ministre MacMillan.

Les laboratoires ruraux sont destinés à bonifier la vie économique,sociale et culturelle des territoires ruraux du Québec en explorant et enexpérimentant de nouvelles voies d’avenir. Et comme ces communautés peuventapprendre les unes des autres, les promoteurs de ces projets échangeront lesobservations faites et les résultats obtenus au cours de leurs expériences.

A la suite du troisième et dernier appel de projets, le ministre Lessardet le comité des partenaires de la ruralité ont retenu 9 projets qui separtageront une enveloppe totalisant près de 3 600 000 $.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Ministère des Affaires municipales et des Régions
http://www.mamr.gouv.qc.ca/

Commentaires