Aide au revenu de 30 millions de dollars pour les agriculteurs ontariens

Woodstock (Ontario), le 18 février 2000 – Les agriculteurs de l’Ontario seront les premiers au Canada à recevoir une aide au revenu supplémentaire pour faire front aux conditions difficiles récentes du marché et du climat. C’est ce qu’a aujourd’hui annoncé le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, Ernie Hardeman.







« Avec l’annonce de cette aide financière additionnelle, les agriculteurs connaîtront mieux leur situation financière et seront en meilleure posture pour prendre des décisions importantes concernant la saison qui vient. »


« Pendant des mois, nous avons demandé à Ottawa de mettre de l’ordre dans leurs priorités et de fournir une juste part d’aide aux agriculteurs de l’Ontario. Aujourd’hui, je suis heureux d’annoncer qu’une aide supplémentaire de 75 millions de dollars est prête à être distribuée aux agriculteurs de l’Ontario, » a indiqué M. Hardeman.

En novembre 1999, le gouvernement fédéral a annoncé que 170 millions de dollars supplémentaires seraient versés au Programme d’aide en cas de catastrophe liée au revenu agricole (ACRA), mais jusqu’à ce jour il n’était pas prêt à finaliser les critères ou de distribuer les fonds. Il a également annoncé des changements rétroactifs aux critères du programme qui signifient qu’un plus grand nombre d’agriculteurs sont admissibles au programme d’aide. Le personnel du Programme de secours global aux exploitations agricoles de l’Ontario (PSGEAO) est en train de réévaluer toutes les demandes de 1998 pour s’assurer que les agriculteurs admissibles à l’aide supplémentaire reçoivent leur paiement le plus tôt possible.

« Notre gouvernement est conscient que plus tôt les agriculteurs pourront toucher cette aide au revenu supplémentaire, mieux cela vaudra pour l’ensemble de l’Ontario rural, a déclaré M. Hardeman. Les agriculteurs sont déjà en train de planifier leur saison de croissance et leurs marchés au bétail pour l’an 2000. Avec l’annonce de cette aide financière additionnelle, ils connaîtront mieux leur situation financière et seront en meilleure posture pour prendre des décisions importantes concernant la saison qui vient. »

« Nous savons que notre travail n’est pas encore terminé, a dit M. Hardeman. Nous avons l’intention d’aider les agriculteurs à surmonter leurs difficultés financières, et nous continuerons à négocier avec Ottawa et les autres provinces pour veiller à ce que tout programme à long terme d’aide en cas de catastrophe liée au revenu agricole puisse répondre aux besoins des producteurs de l’Ontario et leur assurer une part équitable de l’aide financière. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario

http://www.gov.on.ca/OMAFRA/french/

Commentaires