Aide financière fédérale pour des projets en horticulture

Ottawa (Ontario), 27 septembre 2001 – Le gouvernement du Canada investira plus de 530 000 dollars pour évaluer les besoins en matière d’inspections à destination de produits horticoles canadiens et stimuler les ventes de fruits et légumes frais au Mexique.

La Corporation de règlement des différends dans les fruits et légumes (DRC) est un organisme privé dont le mandat est de régler les différends dans le secteur des fruits et légumes frais au Canada, au Mexique et aux États-Unis. La DRC recevra cette aide financière pour mener à bien deux projets dans le cadre du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, un programme doté d’un budget annuel de 60 millions de dollars.

« Le service d’inspection canadien des fruits et légumes est nécessaire pour assurer le succès du secteur horticole au Canada, a déclaré le député de Portneuf, M. Claude Duplain, au nom du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief. Ces projets aideront également à améliorer les relations commerciales entre nos partenaires de l’ALENA. »

Pour le premier projet, la DRC recevra une somme de 392 375 dollars qui servira à évaluer les services d’inspection à destination et d’autres modes de prestation de ces services. État donné la portée internationale de la DRC, le but de cette évaluation est d’aider à mieux répondre aux exigences de l’industrie dans les années à venir, en matière d’inspection à destination, et à uniformiser les approches du Canada et de ses partenaires de l’ALENA en matière d’inspection.

Il est essentiel que les acheteurs et les vendeurs de produits agroalimentaires très périssables comme les fruits et légumes frais aient accès à un service crédible d’inspection à destination et ceci fait partie intégrante des services de règlement des différends offerts par la DRC. Le service d’inspection actuel a bien servi l’industrie. Le projet traitera des besoins d’inspection à venir pour le secteur horticole canadien.

Dans le cadre du deuxième projet, la DRC recevra une somme de 138 750 dollars afin d’élaborer un plan d’entreprise et une stratégie de commercialisation pour le Mexique. En accordant une aide pour ce projet, les responsables du FCADR reconnaissent que le gouvernement canadien est en faveur d’une présence plus sentie de la DRC au Mexique dans le but de promouvoir l’application de normes et de pratiques commerciales équitables dans les trois pays signataires de l’ALENA.

Depuis 1995, le gouvernement fédéral a approuvé l’octroi de plus de 400 millions de dollars du FCADR à des initiatives nationales et régionales visant à doter le secteur agricole et agroalimentaire des outils nécessaires pour devenir plus compétitif. Le FCADR met des compétences et des connaissances à la disposition du secteur pour l’aider à s’adapter aux changements structurels et à tirer parti des possibilités commerciales.

Les deux projets vont de pair avec le Cadre stratégique sur lequel les ministres canadiens de l’Agriculture se sont entendus à l’occasion de leur réunion annuelle en juin. Au cours de cette réunion, les ministres ont convenu d’élaborer un plan d’action national pour l’agriculture. Un des engagements de ce plan consiste à rehausser la réputation du Canada comme producteur d’aliments sains de haute qualité en renforçant les systèmes de salubrité des aliments à la ferme, en faisant reconnaître ces systèmes à l’échelle internationale et en mettant sur pied des systèmes de suivi et de retraçage qui permettront de préserver l’identité des produits tout au long de la chaîne alimentaire.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires