Aide financière spéciale aux producteurs de porcs : modalités d’application

Lévis (Québec), 22 janvier 2008 – Tel qu’annoncé en décembre dernier par le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Laurent Lessard, l’aide financière spéciale de 17,5 M$ aux producteurs de porcs sera administrée par La Financière agricole. Les modalités d’application de ce programme en deux volets sont maintenant déterminées. Rappelons que l’objectif de cette mesure est d’assurer un soutien financier complémentaire aux exploitations porcines affectées par le syndrome de dépérissement postsevrage (SDPS), appelé aussi circovirus, en 2006.

Le premier volet du programme propose une aide financière aux exploitations de porcs à l’engraissement, affectées par le SDPS et inscrites au Programme canadien de stabilisation du revenu agricole (PCSRA) et au Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) pour l’année de participation 2006. Le soutien financier couvre jusqu’aux deux tiers de la valeur des porcs. Notons que les entreprises admissibles à une compensation financière n’ont pas à faire de démarche d’inscription. La Financière agricole dispose déjà des informations relatives aux volumes de production et de mortalité de ces entreprises. Elle sera en mesure de procéder au versement des compensations dès février prochain.

Le deuxième volet offre un prêt aux entreprises affectées par le SDPS en 2006, afin d’améliorer leurs liquidités. Ce volet accorde un congé d’intérêt sur un emprunt de 50 000 $, pour une période de vingt-quatre mois. Les entreprises s’étant déjà prévalues du Programme d’aide spéciale aux exploitations affectées par le syndrome de dépérissement postsevrage en 2005 ont droit à un congé d’intérêt prolongé de douze mois. Les producteurs de porcs désirant obtenir des renseignements supplémentaires sur les modalités du programme doivent communiquer avec leur centre de services de La Financière agricole au 1 800 749-3646.

Avec un encours de prêts qui atteint 4,3 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s’élèvent à plus de 4,6 milliards de dollars, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d’assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui oeuvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires