Aide pour appuyer le développement d’une agriculture diversifiée

Québec (Québec), 13 juin 2008 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, annonce, en présence de partenaires du secteur agroalimentaire, des investissements additionnels de 19 millions de dollars, répartis sur une période de 5 ans, pour appuyer le développement d’une agriculture diversifiée.

De cette enveloppe, 14 millions de dollars serviront à soutenir la diversification de l’agriculture et le développement des circuits courts de commercialisation. L’objectif visé est d’encourager les artisans, producteurs et transformateurs à diversifier leur offre de produits et à favoriser des méthodes de mise en marché plus près du consommateur. De plus, le Ministère a sollicité la collaboration de l’Union des producteurs agricoles, l’Union paysanne, l’Association des marchés publics, le groupe Équiterre, Solidarité rurale du Québec et les Tables de concertation agroalimentaire du Québec pour contribuer à l’identification des mesures les plus appropriées.

« Il s’agit ici d’un bel exemple de concertation qui démontre que les principaux acteurs préoccupés par ces questions peuvent travailler ensemble et arriver à des résultats qui sont bénéfiques pour tous. Ainsi, grâce à ces investissements, les artisans, producteurs, et transformateurs auront un accès privilégié aux marchés locaux et régionaux », a indiqué le ministre Laurent Lessard.

En outre, 5 millions de dollars supplémentaires seront alloués au développement du secteur biologique afin qu’il soit en mesure de satisfaire aux exigences des consommateurs qui désirent obtenir des produits biologiques provenant du Québec. Actuellement, plus de 1 200 entreprises sont certifiées ou à l’étape de la précertification et elles ne suffisent pas à la demande des consommateurs. Il est donc nécessaire d’augmenter l’offre de produits biologiques québécois. Avec une croissance annuelle de l’ordre de 15 %, un potentiel de développement important se présente au secteur biologique.

« Avec ces nouveaux investissements, je suis fier d’indiquer aux consommateurs qui réclament de plus en plus des produits biologiques québécois que nous doublons notre soutien au secteur biologique. Je suis heureux que nous puissions notamment compter sur la collaboration de la Filière biologique du Québec pour participer aux travaux sur l’avenir de ce secteur », a mentionné le ministre Lessard.

Par conséquent, le consommateur pourra bénéficier plus facilement d’une diversité de produits du Québec. Le gouvernement vient donc à la fois répondre aux besoins exprimés par les acteurs du milieu et combler les désirs des consommateurs de plus en plus soucieux de la provenance des aliments qu’ils consomment.

Rappelons qu’à la suite du rapport Pronovost, le gouvernement s’est donné une vision d’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire dont l’un des principaux axes est de rapprocher le secteur des citoyens et des consommateurs en appuyant la diversification de l’agriculture. Les recommandations démontraient également l’importance d’appuyer davantage le secteur biologique dans une perspective de consolidation de ses acquis et de développement.

Ces investissements s’inscrivent dans la foulée de la vision gouvernementale La fierté d’en vivre, le plaisir de s’en nourrir qui fait suite à la publication du rapport Pronovost. On peut consulter ce document dans le site Internet du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires