Aide pour une stratégie de lutte contre les maladies animales

Québec (Québec), 22 juillet 2002 – Grâce à une nouvelle stratégie élaborée avec l’aide du gouvernement du Canada, les éleveurs canadiens seront mieux armés pour faire face aux foyers de maladies animales exotiques.

La députée de Louis-Hébert, Mme Hélène Scherrer, a annoncé aujourd’hui, au nom du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, l’octroi d’une aide financière de 79 500 dollars à la Canadian Animal Health Coalition (CAHC) pour l’élaboration d’un plan stratégique qui définit les rôles et responsabilités des éleveurs canadiens dans la lutte contre les foyers de maladies et d’un plan d’action qui sera distribué à tous les producteurs. Le projet est financé par le Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC).

« L’initiative de la CAHC est une mesure proactive qui vise à faire de l’industrie canadienne de l’élevage un partenaire principal des spécialistes de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) dans la quête de solutions à ce genre de problème, a expliqué Mme Scherrer. Les producteurs auront ainsi une compréhension claire des mesures qu’ils doivent prendre pour réduire le risque de pertes financières dans l’éventualité où un foyer de maladie se déclare dans leur élevage.

La CAHC est un nouvel organisme qui regroupe les associations principales d’éleveurs canadiens, les offices de commercialisation des viandes et les associations professionnelles qui s’intéressent à la santé des animaux. Son mandat est de renforcer le système canadien de santé des animaux en faisant preuve de leadership et en favorisant la collaboration entre les intervenants de l’industrie.

En janvier dernier, des spécialistes de l’ACIA et d’AAC se sont rendus au Royaume-Uni et aux Pays-Bas pour y observer les mesures de lutte contre la poussée importante de fièvre aphteuse qui s’est manifestée au printemps 2001. À ce moment, les représentants des deux pays ont souligné que la participation de l’industrie avait été importante dans la gestion de la crise.

« Le Canada est reconnu mondialement pour la salubrité et la qualité de ses aliments. Nous misons sur cette réputation pour continuer d’améliorer nos débouchés sur les marchés établis et les marchés naissants » a pour sa part mentionné M. Vanclief.

L’élaboration du plan stratégique par la CAHC va dans le sens des priorités en matière de gestion du risque et de salubrité alimentaire du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) en aidant les producteurs à atténuer les retombées biologiques et financières d’un éventuel foyer de maladie animale exotique. L’objectif du CSA est de faire du Canada le chef de file mondial en matière de salubrité et de qualité des aliments, d’innovation et de production respectueuse de l’environnement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)

http://www.cfia-acia.agr.ca/

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Coalition canadienne pour la santé des animaux (CCSA)

http://www.animalhealth.ca/

Commentaires