Aucun pays n’est à l’abri du risque, selon la FAO

Rome (Italie), 14 mars 2001 – L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a prévenu mercredi dans un communiqué qu’« aucun pays ne peut se considérer comme à l’abri du risque » de contamination par la fièvre aphteuse.

« Aucun pays ne peut se considérer comme à l’abri du risque de la maladie, compte tenu de l’augmentation des échanges commerciaux, touristiques, des mouvements des animaux, des produits animaux et des produits alimentaires », souligne l’organisation basée à Rome.

La Commission européenne pour le contrôle de la fièvre aphteuse, qui dépend de la FAO, « abordera l’épizootie actuelle et donnera des conseils » à ses pays-membres lors de sa prochaine réunion, prévue du 21 au 23 mars à Rome. Créée en 1953, cette commission compte 33 membres et coordonne les programmes d’action contre la fièvre aphteuse sur le continent européen.

« La propagation rapide d’une souche pandémique de fièvre aphteuse démontre clairement la capacité du virus de la fièvre aphteuse à s’infiltrer dans une vaste zone géographique et à engendrer des épizooties dans des pays épargnés par la maladie depuis de nombreuses années », ajoute le communiqué.

Source : AP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

http://www.fao.org

Commentaires