Autre acquisition dans le secteur des charcuteries

Un vent de consolidation souffle sur le secteur des aliments transformés au Québec, plus précisément celui des viandes transformées. Les Aliments Maple Leaf ont annoncé l’acquisition de Produits alimentaires Viau pour la somme de 215 M$.

La nouvelle survient après l’achat d’Aliments Triomphe ainsi que de Pinty’s Delicious par Olymel en juin dernier. Maple Leaf avait mis la main à la même date sur deux usines de transformation de volaille et de l’approvisionnement des mains de Cericola Farms, une société à capital fermé. Une des deux usines est située à Drummondville.

Fondée en 1977, Viau produit des viandes italiennes cuites et salées à sec et de la charcuterie. Elle produit entre autres des saucissons, des garnitures à pizza, du bifteck émincé et des boulettes de viande.  Elle serait aussi le chef de file du marché canadien en pepperoni cuit et salé à sec, selon le communiqué de presse. La compagnie a à son service 470 employés dans ses deux installations situées à Laval et à Montréal.

« Viau apporte un portefeuille de marques phares, une réputation en matière d’innovation et de qualité, une direction et des employés compétents et d’excellents biens de fabrication, a déclaré Michael McCain, président et chef de la direction des Aliments Maple Leaf. Cette acquisition fait augmenter la position de Maple Leaf sur le marché en pleine croissance des produits de viandes salées à sec et du pepperoni et offre une capacité de production supplémentaire au Québec, une base importante d’où faire croître nos ventes, tant au Canada qu’aux États-Unis. Elle permet aussi à Viau d’enrichir sa gamme en y ajoutant des produits élevés sans antibiotiques, misant ainsi sur le leadership de Maple Leaf au sein de ce marché croissant. »

La compagnie continuera à être gérée par son équipe de direction. L’acquisition devrait être finalisée en décembre.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires