Blé : Adoption du protocole national sur le retrait d’enregistrement des variétés

Ottawa (Ontario), 17 octobre 2009 – La Commission canadienne des grains (CCG) et l’Agence canadienne d’inspection des aliments ont adopté un nouveau protocole de communication. Grâce à ce protocole, les producteurs de grains et les représentants de l’industrie seront maintenant avisés à l’avance des changements prochains de l’enregistrement de variétés de blé.

« L’ACIA et la CGC se donnent la main afin d’informer, en temps voulu, les agriculteurs, les producteurs de grains et les représentants de l’industrie de tout retrait prévu d’enregistrement de variétés de blé » a affirmé M. Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre responsable de la Commission canadienne du blé. Cette mesure aidera les agriculteurs à bien planifier et à s’adapter à tout changement.

« La communication rapide des retraits proposés d’enregistrement de variétés de blé contribuera à empêcher les pertes financières des agriculteurs semant des variétés de blé qui ne seront plus admissibles aux grades de meunier et au paiement optimal. La Commission canadienne des grains est résolue à communiquer avec les agriculteurs avant que les variétés ne perdent leur enregistrement » a dit M. Elwin Hermanson, commissaire en chef.

Connu sous le nom de Protocole national sur le retrait d’enregistrement des variétés, ce protocole donne suite à l’élimination de la distinction visuelle des grains (DVG) comme exigence d’enregistrement de toutes les classes de blé de l’Ouest canadien. Par suite de l’élimination de la DVG le 1er août 2008, l’industrie céréalière a mis en oeuvre un système de déclaration facultative en vue de préserver l’intégrité et la qualité du système d’assurance de la qualité du blé canadien. La CCG et l’ACIA ont donc convenu qu’il serait bénéfique de diffuser à grande échelle les retraits proposés de l’enregistrement de variétés de blé, afin que les agriculteurs soient informés suffisamment à l’avance grâce à ce nouveau protocole. Ce dernier prévoit que la réception d’une demande de retrait d’enregistrement signalera le début du délai minimal de trois ans. La période de retrait graduel donne le temps d’écouler du système toutes les semences de la variété.

Les avis de retrait s’appliquant aux variétés de blé seront diffusés le 1er août de chaque année.

Pour obtenir de plus amples renseignements, les producteurs de blé peuvent consulter la « Liste des variétés désignées de la Commission canadienne des grains » sur le site Web de la CCG ou la « Liste des variétés qui sont enregistrées au Canada » sur le site Web de l’ACIA.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commission canadienne des grains (CGC)
http://www.cgc.ca/

Commentaires