Bonification du CSRN au Nouveau-Brunswick

Ottawa (Ontario), 9 mai 2003 – Les agriculteurs du Nouveau-Brunswick recevront des fonds additionnels du Compte de stabilisation du revenu net (CSRN) pour les aider à stabiliser leur revenu et à accroître la capacité d’expansion intérieure et de croissance des exportations de leur secteur.

La prorogation du programme de bonification CSRN annoncée aujourd’hui par le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et le ministre de l’Agriculture, des Pêches et de l’Aquaculture du Nouveau-Brunswick, M. Rodney Weston, permettra aux producteurs et aux gouvernements de déposer plus d’argent dans les comptes CSRN pour certaines cultures admissibles et productions animales. Les fonds du programme seront distribués pour l’année de stabilisation 2002.

« Ce programme de bonification donnera un bon coup de pouce financier aux producteurs et au secteur agricole du Nouveau-Brunswick, a souligné M. Vanclief. Il assurera une meilleure protection du revenu et permettra à la province d’adapter le CSRN aux besoins locaux. »

« Je suis très heureux que nous puissions offrir ces programmes de CSRN, voire répondre aux besoins et soutenir la prospérité du secteur agricole primaire, a déclaré M. Weston. »

Le programme de bonification du CSRN est financé par le gouvernement fédéral, la province et les producteurs. Son objectif est d’améliorer la viabilité et la rentabilité du secteur agricole et agroalimentaire.

Le programme de bonification du CSRN inclue un soutien pour tous les produits admissibles, en plus d’un appui particulier additionnel pour les producteurs de porcs.

Les fonds seront versés à deux initiatives du Nouveau-Brunswick, soit au Programme de contribution de contrepartie améliorée pour le CSRN et au Programme d’autogestion du risque (PAR).

Le PAR permet aux producteurs et aux gouvernements de déposer plus d’argent pour les pommes de terre. Il s’adresse aux producteurs non couverts par le programme d’assurance-récolte de 2002. Ces producteurs auront la possibilité de déposer une somme additionnelle correspondant à trois pour cent de leurs ventes nettes admissibles dans leurs comptes CSRN, somme pour laquelle les gouvernements fédéral et provincial verseront une contribution de contrepartie conjointe.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires