Brassage des cartes dans le secteur du soya au Québec

L’entreprise Ceresco, située à Saint-Urbain-Premier et spécialisée en production et exportation de soya IP passe dans d’autres mains. Annoncée mercredi, la transaction met en scène un holding comprenant plusieurs partenaires. Gestion Alain Létourneau acquiert 50% des actions. L’autre moitié sera détenue par Transit BD. Cette société en portefeuille regroupe Pierre Dagenais, Jefo Nutrition et Beaudier.

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé mais serait estimée à plusieurs millions de dollars.

Alain Létourneau est le propriétaire de Prograin qui produit du soya IP, tout comme Ceresco. Transit BD est, pour sa part, actionnaire avec La Coop fédérée de CanEst, une entreprise ouvrant dans le nettoyage et la mise en conteneur de produits agricoles. Fait à noter, Beaudier est une société en portefeuilles appartenant à la famille Beaudoin, associée à Bombardier.

Le co-fondateur et co-propriétaire Thierry Gripon va demeurer comme directeur de l’équipe de vente du soya à l’international. Mireille Raymond, l’autre moitié de Ceresco s’occupera de la gestion des opérations de la société jusqu’à ce qu’un nouveau directeur général soit nommé.

Ceresco a débuté ses activités en 1987 sous le nom de Semences Gripon, avant de changer de nom en 2001. Elle détient une ferme expérimentale en Montérégie et un centre de recherche à St-Isidore de Laprairie. Ceresco vend au Japon, Hong Kong, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Corée du Sud, ainsi qu’à d’autres marchés de l’Amérique du Nord et de l’Europe.

La société « a un potentiel de développement international important et nous sommes très enthousiastes à l’idée de développer ce bijou québécois», a déclaré Pierre Dagenais, actionnaire de Transit BD dans un communiqué de presse. Alain Létourneau a indiqué pour sa part que Ceresco « possède une excellente clientèle de producteurs de soja avec lesquels nous pouvons construire l’avenir ».Les fondateurs de Ceresco ont ajouté qu’ils étaient « convaincus que le nouveau groupe d’actionnaires réussira à réaliser des projets et le destin futur de l’entreprise ».

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires