Cas d’ESB confirmé en Alberta

Ottawa (Ontario), 26 février 2008 – L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a confirmé le diagnostic d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) chez une vache laitière de six ans de l’Alberta. L’ACIA a pris en charge la carcasse de l’animal et aucune partie de celle-ci n’est entrée dans la chaîne alimentaire humaine ou animale.

L’ACIA a confirmé que l’animal est né le 21 décembre 2001. L’âge et l’emplacement de l’animal infecté correspondent aux autres cas détectés au Canada dans le passé. Ce cas n’aura aucune incidence sur le statut de pays présentant un risque maîtrisé d’ESB qui a été accordé au Canada par l’Organisation mondiale de la santé animale. Ce statut témoigne clairement de l’efficacité des mesures canadiennes de surveillance, d’atténuation du risque et d’éradication. Selon les connaissances scientifiques, on ne s’attend pas à ce que ce cas ait de répercussions sur l’accès des bovins et du boeuf canadiens aux marchés internationaux.

Au fur et à mesure que le Canada progresse dans l’éradication de l’ESB, la détection périodique d’un petit nombre de cas n’est pas surprenante. Le programme canadien de surveillance de l’ESB, qui cible les animaux et les régions représentant un risque élevé, continue de jouir d’une forte participation de la part des producteurs. En même temps, les mesures de protection de la santé des animaux et des humains au Canada empêchent l’introduction de tissus bovins potentiellement dangereux dans la chaîne alimentaire humaine ou animale.

Une enquête épidémiologique inspirée de lignes directrices internationales a été entamée en vue de retracer les autres animaux présents dans le troupeau lors de la naissance de l’animal ainsi que les voies qui ont permis son exposition à l’ESB. Un rapport sera publié dès la conclusion de l’enquête.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Commentaires