Changements climatiques et fermes laitières

Les changements climatiques qui surviendront d’ici 2050 apporteront des nouvelles contraintes, qui pourraient toutefois déboucher sur de nouvelles opportunités pour les fermes laitières. Les entreprises laitières qui sauront s’y adapter pourront en tirer des bénéfices.

Une équipe de chercheurs, principalement de l’Université Laval, a évalué l’impact des changements climatiques sur des fermes laitières de deux régions : le Centre-du-Québec et le Bas-Saint-Laurent.

Au Centre-du-Québec, les changements climatiques occasionneront des rendements de cultures supérieurs. Puisqu’une part importante des revenus provient de la vente des récoltes, les entreprises de cette région pourraient bénéficier monétairement des changements climatiques. Le revenu supplémentaire des récoltes compenserait pour les coûts supplémentaires engendrés par les changements climatiques.

Au Bas-Saint-Laurent, l’effet sera différent selon que l’entreprise modifie ou non ses pratiques. Les projections sur les indices agroclimatiques pour cette région laissent entrevoir la possibilité d’y introduire des cultures comme le maïs-grain et le soya.

La ferme laitière moyenne du Bas-Saint-Laurent qui, en 2050, inclurait ces cultures à ses rotations, pourrait se retrouver dans une situation comparable à la ferme de même dimension actuellement présente au Centre-du-Québec. Toutefois, la ferme moyenne du Bas-Saint-Laurent qui n’adapterait pas ses rotations risquerait de subir une légère diminution de bénéfices en raison des changements climatiques.

Le rapport Première évaluation de l’impact potentiel des changements climatiques sur la durabilité technico-économique et agroenvironnementale des fermes laitières au Québec, signé par 10 chercheurs québécois, a été présenté cet été à Ouranos, le consortium sur la climatologie régionale et l’adaptation aux changements climatiques qui a financé le projet. Lors du dernier Symposium sur les Bovins laitiers, le 30 octobre, une affiche expliquait les résultats de la recherche.

On peut consulter le rapport en suivant ce lien.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires