Chelston Brathwaite devient le directeur de l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture

Coronado (Costa Rica), 1er février 2002 – Chelston Brathwaite,
Ph.D., a récemment accédé aux fonctions de directeur général de l’Institut
interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA). Il est en poste, au
siège social de l’organisation à Coronado, au Costa Rica. L’IICA est un organe
autonome de l’Organisation des Etats américains (OEA).

M. Brathwaite, natif de la Barbade, est un chercheur en agriculture et le

premier directeur général originaire d’un pays anglophone des Caraibes. Il s’emploiera, à la tête de l’organisation regroupant 34 Etats membres, à promouvoir les mesures pertinentes pour un développement durable de l’agriculture et l’amélioration de la qualité de vie des travailleurs du monde rural, partout dans cette région du globe.

M. Brathwaite a l’intention, au cours de son mandat de quatre ans, de
façonner une institution qui continuera de soutenir les Etats membres dans
leurs efforts en vue d’assurer que le continent américain soit une terre
d’abondance alimentaire, prête à suivre l’évolution technologique, où
l’environnement est préservé et où règne l’équité au plan social pour les
générations actuelles et futures.

“L’orientation que j’entends donner à l’Institut comprendra la formation
d’une culture de coopération, de partenariats, de partage des responsabilités

et d’un programme commun afin de canaliser les énergies des Etats membres pour
le bien du secteur agricole”, a déclaré M. Brathwaite à l’occasion de son
investiture.

M. Brathwaite a également communiqué son intention de repositionner
l’Institut au sein de ses membres et de ses joueurs principaux, l’OEA en
particulier. “L’IICA peut se servir de sa position privilégiée pour aider
l’OEA à mener à bien sa stratégie globale de transformation de l’agriculture
sur le continent américain, a-t-il affirmé. A l’heure où l’on se parle, le
domaine de l’agriculture fait face à de nombreux défis, et l’exigence d’un
développement durable est d’une actualité criante.”

M. Brathwaite a ajouté que l’IICA doit occuper le premier plan de la
solidarité continentale et servir de modèle afin de garantir que l’agriculture

continue de pourvoir aux besoins alimentaires et contribue aux progrès sociaux
et à la stabilité des pays concernés. “Je suis honoré qu’on m’ait confié la
tâche de diriger l’IICA et sa contribution, au sein des Amériques, à la
poursuite de nos objectifs”.

M. Brathwaite encourage l’élaboration d’un programme national et régional
de coopération technique qui continuera à soutenir les processus d’intégration
régionaux sur tout le continent. Il a souligné l’importance, pour l’IICA, de
tirer profit des structures existantes de coopération dans les régions des
Andes, des Caraibes, du Nord, du Sud et de l’Amérique centrale.

Vétéran aguerri du développement international en agriculture, la
carrière de M. Brathwaite, au sein de l’IICA, s’échelonne sur 20 ans. Il a été
actif au Costa Rica, au Kenya, à Trinidad et Tobago, au Mexique et en
Jamaique, entre autres pays, à titre de conseiller technique, cadre supérieur
et conseiller stratégique. Il a également publié plus de 80 articles et écrits
pour diverses publications scientifiques.

M. Brathwaite est titulaire d’un doctorat en phytopathologie de
l’université Cornell et d’un diplôme en développement agricole du WYE College
de l’université de Londres. Il a fait des études à l’établissement St.
Augustine de l’université des Antilles, où il a obtenu un baccalauréat en
sciences, spécialisation agriculture.

L’IICA en bref

L’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture est une
agence spécialisée vouée à l’agriculture appartenant au regroupement
interaméricain de l’Organisation des Etats Américains. Il a pour mission
d’encourager les efforts de ses Etats membres favorisant le progrès et la
prospérité sur le continent à l’aide de la modernisation du secteur agricole,
de la promotion du respect des besoins alimentaires et du développement d’une
agriculture qui serait concurrentielle, sur le qui-vive technologique, gérée
de façon responsable quant à l’environnement et socialement équitable pour les
peuples des Amériques. Parmi les Etats membres, l’on retrouve : la Bolivie, la
Colombie, l’Equateur, le Pérou, le Venezuela, les Bahamas, la Barbade, la
République Dominicaine, la Guyane, Haiti, la Jamaique, le Surinam, Trinidad et
Tobago, Belize, le Costa Rica, El Salvador, le Guatemala, le Honduras, le
Nicaragua, le Panama, le Canada, le Mexique, l’Argentine, le Brésil, le Chili,
le Paraguay, l’Uruguay, St. Kitts et Nevis, Sainte-Lucie, la Grenade, Antigua-
et-Barbuda, la Dominique et les Etats-Unis.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA)

http://www.iicacan.org/

Commentaires