Conclusion du concours « Champs d’étude UPA »

Longueuil (Québec), 2 avril 2001 – Au terme du Concours « CHAMPS D’ÉTUDE UPA », l’Union des producteurs agricoles (UPA) a décerné trois prix à des étudiantes et un étudiant de l’Université Laval qui seront accueillis comme stagiaires rémunérés, au sein de l’UPA ou d’un de ses groupes affiliés, au cours de la prochaine saison estivale. Les six récipiendaires sont venus présenter les résultats de leurs travaux au conseil général de l’UPA.

Le premier prix est attribué à l’équipe composée de Philippe Martel et Amélie Pouliot pour leur travail intitulé : « Gérer le risque en acériculture : analyse de l’approche de la Société de financement agricole du Québec et perspectives liées à la mise en place de La Financière agricole du Québec ». Ils concluent de leur analyse que « … l’industrie amorce une phase de consolidation afin d’équilibrer le volume de production à la demande ».

Le second prix est octroyé à Audrée Dumouchel et Virginie Simard qui ont exploré l’évolution du statut de la femme en agriculture. En conclusion, elles invitent la relève féminine à s’intégrer dans les organisations agricoles de manière à ce que les femmes y soient davantage représentées dans les instances décisionnelles.

Quant au troisième prix, il récompense Marie-Hélène Parent et Alexandra Poiré pour leur recherche sur la fiscalité et les forêts privées. Les étudiantes font le constat que l’impasse entourant l’aménagement des boisés ne sera véritablement dénouée que lorsque seront aplanies les divergences de perception persistantes entre les propriétaires de boisés et le gouvernement.

Les trois équipes gagnantes se méritent, dans l’ordre, des prix de 2000 $, 1500 $ et 1000 $.

Cette première édition du Concours « CHAMPS D’ÉTUDE UPA » s’adressait aux 150 étudiants et étudiantes du Programme d’économie et gestion agroalimentaire de l’Université Laval. Les équipes constituées de deux étudiants ou étudiantes devaient réaliser une recherche documentaire sur un sujet pertinent pour les organisations de producteurs agricoles. Lancé au début du présent semestre, ce projet conjoint de l’UPA et de l’Université Laval visait à stimuler l’intérêt pour l’agroéconomie et à parfaire la formation des étudiants.

Compte tenu de la pénurie appréhendée de cette catégorie de professionnels, les diplômés du programme d’agroéconomie, créé par le Département d’économie agroalimentaire et des sciences de la consommation, sont assurés de trouver un emploi. Rappelons en terminant que leur formation, à la fois économique et multidisciplinaire, en fait des candidats recherchés pour leur compréhension globale des questions agricoles et agroalimentaires.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Université Laval

http://www.ulaval.ca/

Commentaires