Congrès 2009 de l’AQINAC

Saint-Hyacinthe (Québec), 23 juin 2009 – C’est les 17, 18 et 19 juin derniers que se tenait le Congrès 2009 de l’Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière (AQINAC), au Château Bromont. Préparé sous le thème annuel « L’entrepreneurship, plus que jamais! », l’événement a accueilli quelque 200 congressistes.

Assemblée générale annuelle 2009
L’avant-midi s’est amorcé par un mot d’ouverture du président du conseil,M. Christian Breton, qui a rappelé que : « L’AQINAC a fait de grands pas quantà la reconnaissance qu’on lui accorde dans le milieu agricole etagroalimentaire. Et ceci n’est certainement pas étranger aux efforts déployéspour faire valoir les positions mises de l’avant par ses administrateurs. Lesidées ont fait leur chemin pour être, aujourd’hui, parmi les incontournables.C’est d’ailleurs dans cet esprit que l’AQINAC est interpellée, ‘Compte tenu del’importance de votre organisation pour le secteur agricole etagroalimentaire…’, comme cela est écrit noir sur blanc, pour participer auprocessus visant à doter le Québec d’une nouvelle politique agricole etagroalimentaire, moderne, articulée et performante. Un des chantiers detravail du gouvernement que l’association suit de très près, comme celui surla révision des programmes de sécurité du revenu. »

Par la suite, le président-directeur général, M. Yvan Lacroix, et lesresponsables de dossiers ont livré leur bilan des grands enjeux travaillés aucours de la dernière année, particulièrement les suivants : mise en marchécollective du secteur porcin, sécurité du revenu et santé financière desproducteurs et autres acteurs de la filière, services-conseils et surveillancedes actes agronomiques, marché des grains, qualité, salubrité, biosécurité,environnement, événements, communications et relations publiques, etc.

Lors de cette assemblée, les membres de l’AQINAC ont procédé une électionvisant à pourvoir les postes d’administrateurs dont le mandat était échu. Parla suite, le nouveau conseil d’administration s’est réuni afin de procéder àla nomination du président, des vice-présidents, du trésorier et dusecrétaire.

Le nouveau conseil d’administration de l’AQINAC se compose donc désormais ainsi :

  • M. Christian Breton, président (Aliments Breton inc.)
  • M. Jacques Leclerc, 1er vice-président (Shur-Gain)
  • M. Michel Brosseau, 2e vice-président (La Coop fédérée)
  • M. René Belhumeur, trésorier (Meunerie Labonté-Belhumeur inc.)
  • M. Patrice Guillet, secrétaire (Bio Agri Mix LP)
  • Mme Guylaine Brochu (Agri-Marché inc.)
  • M. Luc Côté (RBC Banque Royale)
  • M. Mario Côté (Meunerie Côté-Paquette inc.)
  • M. Robert Desnoyers (Sanimax)
  • M. Michel Duval (Provimi Canada ULC)
  • M. Patrice Gagnon (Comptoir agricole de Saint-Hyacinthe)
  • M. Maurice Hénault (Association des négociants en céréales inc.)
  • Mme Renée Henri (Jean-Marc Henri inc.)
  • M. Rémi Janelle (Meunerie Ducharme inc.)
  • M. Luc Ménard (F. Ménard inc.)
  • M. Louis Tétreault (Agribrands Purina Canada inc./Cargill Animal Nutrition)
  • M. Yan Turmine (Belisle Solution nutrition)
  • M. Yvan Lacroix, président-directeur général (AQINAC)

L’AQINAC est heureuse de souhaiter la bienvenue à Mmes Guylaine Brochu(Agri-Marché inc.) et Renée Henri (Jean-Marc Henri inc.) en tant que nouvellesmembres du conseil d’administration. De plus, l’AQINAC tient à remercier M.Patrice Brochu (Agri-Marché inc.), administrateur sortant, pour ses nombreusesannées d’implication au sein du conseil d’administration. Saluons aussi letravail de M. Serge Soucy (Meunerie Gérard Soucy inc.), égalementadministrateur sortant.

Finalement, deux résolutions ont été adoptées, dont une demandant à LaFinancière agricole du Québec (FADQ) et au ministère de l’Agriculture, desPêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) de maintenir le programmeASRA tout en y apportant diverses modifications, et que l’AQINAC soirreprésentée au sein des organisations qui prennent des décisions sur lasécurité du revenu affectant toute production agricole.

Programme des conférences
En après-midi, un programme de conférences est venu compléter le Congrès2009. En effet, M. Claude Lafleur, chef de la direction à La Coop fédérée, estvenu présenter une conférence intitulée « Un rapport d’étonnement surl’agriculture québécoise », suivi de M. Pierre M. Nadeau, président-directeurgénéral du Conseil des industriels laitiers du Québec, avec sa conférence surles « Options d’avenir de l’industrie laitière ».

Finalement, le premier ministre du Québec (de mars 2001 à avril 2003) etprofesseur à l’Université du Québec à Montréal, M. Bernard Landry, s’estprésenté devant les congressistes afin de les entretenir sur sa vision del’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois. Sa présentations’intitulait précisément « Agriculture et agroalimentaire : vers une politiquemoderne », et fut sans contredit des plus appréciées.

A noter qu’en avant-midi, les conjoint(e)s n’ont pas été en reste puisquele programme concocté à leur intention comptait entre autres sur laprésentation d’une conférence de la part de Mme Sophie Thibault, chefd’antenne au réseau TVA, et maintenant auteure. Condition féminine, équité àl’emploi, expériences de vie et maladie de sa mère sont quelques élémentsayant été abordés avant de procéder à une séance de signature de son livreintitulé « Telle mère, quelle fille? » Un beau moment.

Pour M. Yvan Lacroix, président-directeur général de l’AQINAC, il ne faitaucun doute que le Congrès 2009 de l’organisation a été un grand succès : « Laqualité de l’organisation de l’événement, tant en contenu que pour l’ensembledes activités, est sans contredit un gage de l’évolution de l’organisation.Nos membres présents nous ont fait savoir à quel point ils avaient apprécié cecongrès. La barre est haute pour les années à venir et en route vers 2013,alors que l’AQINAC célèbrera ses 50 ans, c’est avec enthousiasme que nouscontinuerons à relever nos standards. »

Plus que jamais, l’Association québécoise des industries de nutritionanimale et céréalière s’illustre comme organisation majeure dans le secteuragricole et agroalimentaire québécois. Ses partenariats avec plusieursorganismes du milieu, ses administrateurs qui siègent à nombreux comitésdécisionnels et son équipe de soutien grandissante sont la preuve éloquente deson implication toujours croissante quant aux enjeux de l’heure, et de demain.

L’AQINAC, fondée en 1963, regroupe plus de 200 membres, tous des joueursclés de l’industrie agroalimentaire québécoise, principalement fabricantsd’alimentation animale et/ou négociants en céréales. Elle oeuvre, entreautres, à répondre aux exigences des consommateurs et de la société en matièrede sécurité alimentaire, d’environnement, de qualité, de conditions d’élevageet de retombées économiques, en plus de contribuer, par son dynamisme, audéveloppement de sa clientèle-producteur et de leurs productions, tout enfaisant la promotion de l’industrie agroalimentaire moderne.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agri-Marché inc.
http://www.agri-marche.qc.ca/

Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière (AQINAC)
http://www.aqinac.com

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires