Des écologistes dénoncent la culture de soja transgénique en Roumanie

Bucarest (Roumanie), 16 mai 2003 – Plusieurs groupes écologistes, dont Greenpeace, ont lancé à Bucarest une campagne contre les organismes génétiquement modifiés (OGM), dont les cultures de soya transgénique en Roumanie.

Selon un rapport réalisé par l’Alliance nord pour la Durabilité, un réseau d’organisations non gouvernementales européennes et nord-américaines, « plus de la moitié du soja cultivé en Roumanie est génétiquement modifiée ».

« Les cultures de soja transgénique en Roumanie datent de 1999 et il serait temps d’y renoncer », a affirmé l’auteur de ce rapport, Iza Kruszewska, au cours d’une conférence de presse à Bucarest.

« Les producteurs refusent d’étiqueter les produits transgéniques et les autorités semblent vouloir imposer ces aliments aux consommateurs », a pour sa part estimé un représentant de Greenpeace, Thomas Fertli.

La Roumanie est le deuxième producteur européen de soja, après l’Italie, avec plus de 200 000 hectares cultivés cette année, selon le ministère roumain de l’Agriculture.

L’Office européen des brevets (OEB), s’est prononcé il y a dix jours en faveur du maintien du brevet européen sur le soya génétiquement modifié mais contre le dépôt de tels brevets pour d’autres plantes.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Greenpeace Canada
http://www.greenpeacecanada.org/

Commentaires