Des érables à la sève plus sucrée

Les érables à sucre des boisés produiraient une sève plus sucrée s’ils n’avaient pas à compétitionner contre les autres espèces d’arbres, estime l’acériculteur ontarien Rob Hubbs. Il possède un verger d’érables de plus de 800 arbres. Il a débuté la transplantation de petits arbres en 1989.

Lui et une douzaine d’acériculteurs ontariens «cultivent» des érables dans un espace dédié à cette fin. Certains, dont M. Hubbs, obtiendraient de la sève avec un taux de sucre atteignant 5% comparativement au 2,5% habituel, nous apprend le journal Ontario Farmer.

On trouverait au pays environ 150 vergers d’érables de ce type, une tendance qui pourrait gagner en popularité.

De concert avec des chercheurs de l’Université de Guelph en Ontario, M. Hubbs participe à la sélection des meilleurs érables possédant la sève au plus haut taux de sucre. Ultimement, les chercheurs conserveront les graines et croiseront les meilleurs spécimens qui en résultent, la base même de la sélection génétique. Des chercheurs de l’University Cornell de l’état de New York mèneraient des recherches similaires, toujours selon l’édition du mardi 26 février 2013 du journal Ontario Farmer.

Commentaires