Des organisations agricoles avisent que les ententes commerciales bilatérales excluent le Canada

Winnipeg (Manitoba), 9 mars 2006 – Les ententes commerciales bilatérales signées entre les É.-U. et des clients de longue date du Canada excluent les agriculteurs canadiens, avertit une coalition d’organisations agricoles canadiennes à laquelle s’est jointe la CCB.

« Actuellement, nos plus proches concurrents (les États-Unis principalement) s’empressent de négocier des ententes de libre-échange qui leur confèrent un accès préférentiel au marché, au détriment du Canada », peut-on lire dans une lettre adressée cette semaine au ministre fédéral du Commerce, M. David Emerson. « Par conséquent, la capacité de concurrence du Canada dans ces marchés est compromise, de sorte que les exportations de denrées agricoles du Canada s’en ressentiront. »

Cette lettre était signée par les représentants de la Commission canadienne du blé, de la Fédération canadienne de l’agriculture, de Canada Porc International, du Conseil canadien du Porc, de l’Association des exportateurs canadiens de céréales et d’oléagineux, du Canola Council of Canada, de la Canadian Oilseed Processors Association, de Cavendish Farms et de Pulse Canada.

« Nous ne pouvons permettre que nos clients se fassent cueillir un par un, a déclaré Adrian Measner, président-directeur général de la CCB. Les marchés d’exportation de notre blé et de notre orge représentent entre 3 et 4,5 milliards de dollars par année pour les agriculteurs canadiens et l’économie du pays. »

« Nous ne contestons pas le fait que les négociations de l’Organisation mondiale du commerce revêtent une importance extrême, mais comme nous le martelons auprès du gouvernement fédéral depuis deux ans et plus, nos concurrents se sont lancés dans une course effrénée pour nous arracher des débouchés que le Canada cultivait depuis longue date. »

Un Accord de libre-échange entre les É.-U. et le Maroc est entré en vigueur cette année et sera mis en oeuvre au cours des prochains mois. Cet accord donne aux producteurs américains un accès préférentiel aux marchés marocains. Les producteurs de blé dur du Canada s’en ressentiront vivement. Généralement, le Canada vend environ 400 000 tonnes de blé dur au Maroc.

Les É.-U. ont aussi signé récemment des accords de libre-échange avec le Pérou et la Colombie. Ces accords prévoient des tarifs qui font nettement obstacle aux exportations de blé et d’orge dans ces marchés. Dans le cas du blé et de l’orge, le Canada est confronté à des tarifs douaniers variant entre 15 et 17 %.

Le Canada devrait lancer ses propres négociations commerciales bilatérales le plus tôt possible, lit-on dans la lettre au ministre, et cibler les pays et régions suivants : la Chine, le Japon, les pays de la cordillère des Andes (Colombie, Équateur, Pérou), l’Inde et le Maroc.

« Si le Canada continue de tout miser sur les négociations de l’OMC, il n’y a aucun doute que les producteurs canadiens seront exclus. Un accord sous les auspices de l’OMC ne résoudrait pas le désavantage concurrentiel créé par les accords commerciaux bilatéraux conclus par nos concurrents », a averti M. Measner.

Contrôlée par les agriculteurs de l’Ouest canadien, la CCB est la plus grande agence de mise en marché de blé et d’orge au monde. L’un des principaux exportateurs du Canada, la CCB, dont le siège est situé à Winnipeg, vend du grain dans plus de 70 pays et remet l’intégralité du produit des ventes, moins les frais d’exploitation, aux agriculteurs des Prairies.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Canada Porc International
http://www.canadapork.com/

Canadian Oilseed Processors Association
http://www.copaonline.net

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Conseil canadien du porc (CCP)
http://www.canpork.ca/

Conseil du canola
http://www.canola-council.org/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Fermes Cavendish
http://www.cavendishfarms.com/

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
http://www.dfait-maeci.gc.ca/

Pulse Canada
http://www.pulsecanada.com/

Commentaires