D’ici 2012, les ventes de vin au Canada augmenteront trois fois plus rapidement que dans le reste du monde

Montréal (Québec), 29 janvier 2009 – Le 29 janvier ont été dévoilés à Montréal et à Toronto les résultats de la 7e étude sur la Conjoncture du marché mondial du vin et des spiritueux et perspectives à horizon 2012, réalisée par le cabinet britannique IWSR pour le compte de Vinexpo. On y apprend, entre autres, que les ventes de vins au détail augmenteront au Canada trois fois plus rapidement que dans le reste du monde.

Le marché du vin est une industrie florissante à l’échelle mondiale ainsi qu’au Canada
A l’horizon 2012, la consommation mondiale de vin augmentera de plus de 6 % sur cinq ans, pour atteindre 2,816 milliards de caisses. En 10 ans, laconsommation mondiale de vin aura donc augmenté de 14,07 %, soit 4,16milliards de bouteilles, ce qui correspond à une année de production auxEtats-Unis, le 4e pays producteur mondial de vin. En valeur à l’horizon 2012,le marché mondial du vin devrait représenter 166,117 milliards de dollars,soit une hausse de 8,92 % entre 2008 et 2012.

Entre 2003 et 2007, ce ne sont pas moins de 454 millions de bouteilles devins (tranquilles et effervescents) qui ont été consommées par les Canadiens,représentant une augmentation de 26,62 %. D’ici 2012, la consommation devraitpoursuivre sa progression pour atteindre 49,587 millions de caisses. Sur 10ans, la consommation canadienne de vin aura donc progressé de 6,5 % par an enmoyenne, comparativement à une moyenne mondiale annuelle de 1,4 %.

Toujours au Canada, le chiffre d’affaires issu de la vente au détail seraproportionnel à la progression de la consommation. Ayant affiché unecroissance de 29,3 % entre 2003 et 2007, le chiffre d’affaires devrait denouveau connaître une hausse de 26,05 % entre 2008 et 2012 pour atteindre5,642 milliards de dollars. Entre 2008 et 2012, la croissance des ventes devins tranquilles au détail au Canada (+26,05 %) représentera presque le triplede celle prévue à l’échelle mondiale (+9,56 %).

En 2007, le Canada s’est placé au 6e rang mondial des pays importateursde vins tranquilles en volume. La consommation de vins importés a augmenté de31,98 % pour atteindre 26 millions de caisses en 2007. Cette consommationcontinuera de croître de 29,45 % entre 2008 et 2012, pour atteindre 37millions de caisses. D’ici cinq ans, le Canada devrait donc consommer 100 000millions de bouteilles de vins importés supplémentaires. C’est la France quireste le premier fournisseur du marché canadien avec 6,127 millions de caissesimportées en 2007, un volume stable par rapport à 2003 (-0,24 %). L’Italie etl’Australie suivent de près avec respectivement 5,4 millions et 4,83 millionsde caisses.

En 2007, pour la première fois, la consommation de vins domestiques(canadiens) a atteint 10,3 millions de caisses, soit 124 millions debouteilles, une hausse de 16,58 % par rapport à 2003.

Les Canadiens se prononcent en faveur du vin rouge et le rosé gagne en popularité
61,4 % des vins tranquilles consommés au Canada en 2007 sont des vinsrouges. D’ici 2012, cette consommation va croître à nouveau de 25,16 % pouratteindre 29,876 millions de caisses, soit près de 360 millions de bouteillesde vin rouge. Les vins blancs, qui représentaient 35,4 % du marché en 2007,connaîtront également une progression régulière de l’ordre de 20 %.Parallèlement, le rosé devient de plus en plus populaire. Entre 2003 et 2007,la consommation de vin rosé a augmenté de 60,42 %, et devrait de nouveauaugmenter de 59,09 % entre 2008 et 2012.

Un rythme de croissance moins soutenu pour la consommation des spiritueux
La consommation de spiritueux au Canada a augmenté de 12,57 % entre 2003et 2007 pour atteindre 16,737 millions de caisses. Selon les prévisions deVINEXPO/IWSR, elle devrait continuer de croître de 7,64 % entre 2008 et 2012.En 2007, le marché canadien reste dominé par trois spiritueux : la vodka, lerhum et les liqueurs, représentant 58,6 % de la consommation totale despiritueux au Canada. La vodka à elle seule représente 25,3 % du marché, avecune consommation qui a augmenté de 24,31 % entre 2003 et 2007, et devraitcontinuer de croître de 17,57 % d’ici cinq ans. En 2008, avec 907 000 caissesconsommées, le scotch whisky devrait connaître un recul de consommation de 0,9% par rapport à 2007. Celui-ci se confirmera entre 2008 et 2012 (-3,53 %). LesBrandies, dont la consommation a reculé de 2,5 % entre 2003 et 2007, devraientconnaître une nouvelle baisse de 0,74 % de leurs volumes consommés sur lapériode 2008-2012.

A propos de l’étude IWSR
Pour la septième année, le cabinet britannique IWSR a été mandaté parVinexpo pour produire un rapport détaillé sur la consommation globale, laproduction et les échanges internationaux dans le domaine des vins etspiritueux, avec des prévisions à l’horizon 2012. L’étude a été conduite dans28 pays producteurs de vins et sur 114 marchés de consommation de vins etspiritueux. La période d’analyse s’échelonne de 2003 à 2012. Depuis 1971, labase de données IWSR fournit les informations les plus détaillées et précisessur le marché mondial des boissons alcoolisées.

A propos de Vinexpo
Créé en 1981, par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux, lesalon Vinexpo s’est affirmé au fil des éditions comme le premier salon mondialdu vin et spiritueux pour les décideurs, les distributeurs et les producteursde la filière dans le monde. Se déroulant à Bordeaux toutes les annéesimpaires, Vinexpo a enregistré une formidable croissance depuis sa création.En 2007, Vinexpo a accueilli 2 400 exposants de 45 pays, 50 433 visiteurs de154 pays et plus de 1 346 journalistes et écrivains. Vitrine exceptionnelledes produits du monde entier, Vinexpo est un lieu d’échanges et de débats aucoeur du vignoble le plus renommé au monde. Au-delà de l’exposition elle-même,Vinexpo est devenu un véritable partenaire de réflexion et d’anticipation pourles professionnels du secteur vin et spiritueux au travers d’études, decolloques et de conférences. Site web: www.vinexpo.com.

Note : Les chiffres monétaires sont exprimés en $ USD dans tout ce document.

Commentaires