Dispendieux SRRP

Les coûts de la maladie la plus dévastatrice de la production porcine, le syndrome reproducteur et respiratoire porcin (SRRP), continuent d’augmenter. Une étude effectuée en 2005 révélait des pertes financières annuelles de 560 millions $ US pour l’industrie américaine. Une mise à jour de cette étude révèle qu’elles sont maintenant de 664 millions $ US.

Pendant un an, d’octobre 2009 à octobre 2010, des chercheurs de l’Université de l’État de l’Iowa ont analysé les données des trois à cinq dernières années provenant de 80 troupeaux reproducteurs et de 600 troupeaux d’engraissement. L’opinion de 26 vétérinaires représentant 45 % des troupeaux de truies a été analysée.

Pour un troupeau reproducteur, le chercheur Derald Holtkamp estime que la perte est de 52,19 $ US/truie et de 2,36 $ US/porcelet sevré. Pour une ferme d’engraissement, la perte annuelle est de 65,52 $ US/truie.

Les pertes sont liées à de plus hauts taux de mortalité, de plus faibles gains moyens quotidiens et une diminution de porcs vendus au marché de 9,9 millions de porcs. Il en résulte 2,41 milliards de livres (1,09 milliard de kg) vendues en moins annuellement. Tout cela résulte en une baisse de revenu potentiel de plus de 1 milliard $ US pour l’industrie porcine américaine.

Source : National Hog Farmer

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires