Document sur les négociations en agriculture de l’OMC

Tokyo (Japon), 13 février 2003 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et le ministre du Commerce international, M. Pierre Pettigrew, affirment qu’un premier projet de document conçu pour faire avancer les négociations en agriculture de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) stimulera certainement le débat, comme cela était prévu. Cependant, les deux ministres s’entendent pour dire que les propositions ne correspondent pas aux objectifs du Canada.

« Il est essentiel de faire avancer les négociations en agriculture si l’on veut faire progresser le Programme de Doha pour le développement, a déclaré le ministre Pettigrew. Le président des négociations en agriculture a rédigé un premier projet de document qui sera, j’en suis convaincu, l’un des principaux sujets de discussion au cours des deux prochains jours. En effet, les ministres de l’agriculture et du commerce s’efforceront de respecter l’échéance du 31 mars pour prendre des engagements concernant la réduction des subventions et l’accès aux marchés pour le secteur agricole. »

Le ministre Vanclief a affirmé que le texte est conforme aux idées du président des négociations en agriculture de l’OMC, M. Stuart Harbinson, sur l’orientation que devraient prendre les négociations.

« Nous sommes heureux que M. Harbinson ait proposé d’éliminer graduellement les subventions à l’exportation. Cependant, le Canada n’est fondamentalement pas d’accord avec d’autres parties du texte, notamment celles qui traitent de l’accès aux marchés et des entreprises commerciales d’État. En outre, nous voulons obtenir des engagements beaucoup plus fermes au sujet de la réduction des subventions faussant les échanges. Le document ne permettra pas au Canada d’obtenir les règles du jeu équitables qu’il souhaite. »

Les deux ministres sont actuellement à Tokyo, où ils participent à une réunion informelle des ministres du commerce et de l’agriculture de 25 pays. MM. Pettigrew et Vanclief exhorteront leurs homologues à redoubler leurs efforts et à profiter de l’occasion pour obtenir de ces négociations en agriculture un résultat ambitieux qui soit équitable pour tous les membres.

Les négociations en agriculture se poursuivront à Genève plus tard au cours du mois. De plus, on prévoit recevoir en mars un second projet de document rédigé par M. Harbinson.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
http://www.dfait-maeci.gc.ca/

Commentaires