É-U : les planteurs roulent

Alors que nos champs au Québec sont encore gorgés d’eau et partiellement recouverts de neige, les planteurs sont entrés en action dans le sud des États-Unis.

Selon ce que rapporte Agriculture.com, dans le sud de l’Arkansas, les semis de maïs se sont enclenchés timidement au début de la semaine dernière. Dans cet état, environ 80 % du maïs devrait être semé d’ici la fin du mois de mars.

L’Arkansas est le plus important état producteur de riz aux États-Unis. Toutefois, cette année, à cause du manque d’eau de surface et des prix élevés des grains, il devrait y avoir un déplacement des superficies vers le maïs et le soya.

Les planteurs se sont aussi mis à rouler au Mississippi, où plus de 5 % du maïs a été semé. On s’attend par contre à ce que le maïs et le soya couvrent moins de superficie, au profit du coton.

Dans le nord du Mississippi, les producteurs font face à des problèmes mauvaises herbes résistantes aux herbicides, ce qui rend plus difficile la culture du coton. En conséquence, ils devraient semer plus de maïs et de soya.

La bataille des acréages se poursuit aussi dans le Mid-West, où il est impossible de prédire s’il y aura de grands mouvements entre les superficies allouées à chaque culture. Plusieurs producteurs interrogés soutiennent ne pas avoir l’intention de modifier leurs rotations en raison des prix des grains élevés.

Commentaires