En motoneige à la poursuite d’un tracteur volé

Une cavale qui finit mal...  Photo fournie.

Une cavale qui finit mal… Photo fournie.

Il y a les poursuites hollywoodiennes à haute vitesse, où le fuyard brûle des feux rouges et fait crisser ses pneus. Puis il y a les poursuites à caractère plus rural, où le voleur choisit un tracteur et défonce des clôtures.

La cavale de Jesse Cecka, 25 ans et sans domicile fixe, s’est déroulée en après-midi le 2 avril dernier près de Red Deer, en Alberta. Il a d’abord volé des armes à feu, des articles ménagers et des bijoux dans une résidence, puis s’est déplacé vers une autre résidence environ cinq kilomètres plus loin, où il s’est emparé d’un tracteur John Deere 6400 avec chargeur frontal.

Le propriétaire a vu son tracteur partir à travers champs et contacté le détachement local de la Gendarmerie royale du Canada (GCR). Trois véhicules de la Police montée se sont mis à sillonner les routes du secteur.

Un des policiers a interpellé un motoneigiste qui circulait près de la route, pour lui demander de l’emporter aux trousses du voleur. Les deux hommes ont poursuivi le tracteur, alors qu’il défonçait des clôtures et des boisés, endommageant plusieurs champs au passage.

Il s’agissait de tout sauf une poursuite à haute vitesse. « Nous n’avons pas d’estimation de vitesse, mais le tracteur n’était certainement pas embrayé pour la route », a indiqué le caporal Barry Larocque, tel que rapporté dans Alberta Farmer.

Le voleur a tenté de semer ses poursuivants en montant une côte, mais le moteur du tracteur a calé. En essayant de redescendre la côte, il a perdu contrôle et le tracteur s’est renversé. Le voleur n’a pas été blessé, mais il a aussitôt été mis en état d’arrestation.

Le tracteur a subi beaucoup de dommage, mais était encore en état de marche. Les objets volés ont été retrouvés dans la cabine.

D’après la police, il est évident que le voleur n’avait aucune expérience de fuite avec un tel véhicule. « C’est plus un gars de la ville qu’un gars de la campagne », a déclaré le caporal Larocque, qui rappelle au passage que les temps ont changé et que les clés ne devraient jamais être laissées dans un tracteur.

Source : Alberta Farmer

 

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires