Enquête sur une éventuelle contamination à la dioxine en France

Paris (France), 10 novembre 2004 – Les autorités françaises ont ouvert une enquête auprès de plusieurs entreprises après la découverte d’une contamination à la dioxine touchant des aliments pour les animaux aux Pays-Bas, en Allemagne et en Belgique.

Les services de la direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF) vérifient si ces sociétés ont utilisé de l’argile de fabrication allemande contaminée à la dioxine, a-t-on indiqué mercredi de source officielle.

L’argile a servi au traitement de pommes de terre produites par la société canadienne McCain et les épluchures de ces pommes de terre ont ensuite été intégrées dans la fabrication d’aliments pour le bétail.

« Il y a une enquête en cours en France sur cette argile », a-t-on indiqué de source autorisée française. « Nous enquêtons dans les entreprises (qui ont été) livrées par l’entreprise allemande pour voir si c’est la même argile et s’il y a des mesures à prendre », a dit une autre source autorisée.

S’il c’est le cas, tous les produits issus du processus seront « immobilisés », a-t-on indiqué, soulignant que plusieurs sociétés sont concernées et déjà informées.

Mardi, le ministère néerlandais de l’Agriculture a fait savoir que l’argile de même fabrication avait été signalée en France et en Belgique.

La Commission européenne a exclu tout risque majeur pour la santé publique mais des exploitations agricoles ont été fermées, par précaution, en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne, en attendant le résultat des tests. Au total, 197 fermes ont été temporairement fermées aux Pays-Bas, huit en Belgique et quatre en Allemagne.

Les autorités néerlandaises ont fait savoir que la nourriture contaminée à la dioxine avait été vendue à des centaines d’élevages de bovins, d’ovins et de porcins aux Pays-Bas. Cette nourriture a également été vendue en Allemagne et en Belgique.

La semaine dernière, McCain a précisé que la vente du produit contaminé avait été arrêtée dès que la dioxine avait été repérée et que la production de frites n’était pas touchée par ce problème.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

McCain Foods Limited
http://www.mccain.com/

Commentaires