ESB au Canada : l’enquête tire à sa fin et toujours un seul cas

Ottawa (Ontario), 9 juin 2003 – Tous les tests de dépistage de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) menés au Canada depuis l’annonce de la découverte d’un cas en Alberta (ouest) se sont avérés négatifs, alors que l’enquête tire à sa fin, ont annoncé les autorités canadiennes.

« Au cours du week-end, nous avons testé tous les autres échantillons d’animaux (…). Et tous les résultats ont encore une fois été négatifs », a déclaré à la presse le chef-vétérinaire de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), Brian Evans.

Sur les 43 fermes ciblées dans le cadre de l’enquête, 18 ont été placées en quarantaine, et neuf d’entre elles le sont encore, alors que les tests de dépistage -il y en déjà eu plus de 1500- se poursuivent.

L’ACIA avait confirmé le 20 mai qu’une vache noire de race Angus, abattue à la fin janvier en Alberta et jugée impropre à la consommation, était atteinte d’ESB, la maladie de la vache folle.

Environ 2700 bêtes qui auraient pu avoir été en contact avec la vache malade ou partagé sa nourriture ont été abattues en vue de tests post-mortem, a indiqué M. Evans.

« Nous avons examiné les troupeaux qui risquaient le plus d’être atteints. Nous sommes très encouragés du fait que nous n’avons pas trouvé un seul autre cas », a-t-il dit.

Un comité d’experts internationaux, formé de trois vétérinaires, a salué lundi le travail des enquêteurs canadiens. Cependant, l’un de ses membres, un représentant du ministère américain de l’Agriculture, Ron DeHaven, a indiqué qu’il était trop tôt pour dire quand les Etats-Unis lèveraient leur embargo sur le boeuf canadien.

Comme eux, plusieurs pays ont interdit les importations de boeuf canadien, paralysant cette industrie qui rapporte annuellement 7,5 milliards de dollars canadiens (5,5 mds USD).

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Commentaires