Étonnantes racines

Voici une série de faits intéressants au sujet des racines des grandes cultures, compilés par les agronomes Mathieu Bisson et Louis Robert, de la région de Chaudière-Appalaches.

  • La forme typique d’un système racinaire est celle d’un cône inversé (parfois ressemblant à une quille, chez la luzerne par exemple);
  • la plupart des racines se trouvent dans les premiers six pouces de sol, bien qu’il est très important qu’elles puissent descendre à au moins 24 pouces;
  • les 2/3 des racines ont un diamètre inférieur à 0,2 mm, donc invisibles à l’oeil nu, et pratiquement impossible à extraire avec des outils usuels;
  • sous une culture bien établie, la longueur totale des racines varie de 10 à 60 km par mètre cube de sol;
  • bien que très variable (selon climat, sol, variété, etc.), la profondeur maximale d’enracinement approche les 1,8 m pour le maïs et la luzerne, 1,5 m pour les céréales, 1,25 m pour le canola, et 1 m pour le soya;
  • la profondeur d’enracinement en semis direct est la même qu’en travail conventionnel; par contre les racines sont encore plus nombreuses près de la surface;
  • une rotation comportant au moins trois cultures entretient des populations diversifiées de micro-organismes, avec comme résultat non seulement moins d’incidence de maladies (racines blanches, et non brunes), mais aussi une forte activité microbienne et une amélioration de la structure;
  • plus la densité de sol augmente (en profondeur, les premières années de semis direct, ou encore sous les passages d’équipement), moins il y aura de racines, et elles seront plus grosses.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires