FAC encourage les étudiants innovateurs d’Ontario

Guelph (Ontario), 24 juin 2005 – Financement agricole Canada (FAC) remettra des prix en argent à des étudiants en agriculture du campus Ridgetown de l’université de Guelph pour avoir élaboré les meilleurs plans d’affaires de leur classe.

Dans le cadre du programme de Prix d’excellence en planification des affaires de FAC de 2005, David Vanden Hoven s’est mérité le premier prix de 2 000 $. Matt Hooyer a remporté le deuxième prix, soit 1 000 $.

« FAC est engagée envers la croissance de notre industrie agricole diversifiée. Tandis que les actifs agricoles continuent de passer à la génération suivante, nous voulons nous assurer que les nouveaux entrepreneurs ont les outils nécessaires pour prendre les rênes de l’exploitation », a affirmé Gary Paling, directeur de district de FAC, à Ridgetown, en Ontario. « Notre programme de Prix d’excellence en planification des affaires vient souligner l’importance de la création de solides plans d’affaires qui assureront la réussite future des exploitations et de l’industrie agricole. »

Cette année, l’université de Guelph et seize autres universités et collèges canadiens participeront au programme de Prix d’excellence en planification des affaires . Au total, 75 000 $ seront remis aux étudiants canadiens de deuxième et dernière année inscrits à un programme de diplôme et de troisième et de quatrième année inscrits à un programme de grade. Les participants devront faire appel à leurs professeurs, à des spécialistes du secteur et à des exploitants agricoles d’expérience dans le but d’élaborer un vrai plan d’affaires. Les lauréats et lauréates devront avoir montré, dans leur travail, une solide connaissance des pratiques de planification d’affaires, compte tenu de critères préétablis. Les dirigeants des universités et collèges de chaque région évalueront les travaux présentés.

« Ces prix aident à souligner l’importance que nous accordons à l’enseignement de saines pratiques de gestion et d’affaires en agriculture », a affirmé Bill Litwin, professeur, campus de Ridgetown. « Ces prix représentent pour les étudiants et étudiantes une bonne façon d’ouvrir un dialogue avec leurs mentors et d’encourager la création de solutions innovatrices qui s’appliquent à des situations réelles. »

David a examiné l’exploitation familiale (porc, boeuf et cultures commerciales) afin d’évaluer les forces, les faiblesses, les occasions et les menaces qui touchent l’exploitation. David prévoit retourner à la ferme familiale, près de Seaforth, en Ontario, à la fin de ses études. Matt a étudié l’exploitation de ses parents (porc et cultures commerciales), située à Chatham-Kent, près de Dresden, en Ontario. Matt planifie retourner à la ferme familiale à la fin de ses études. Il espère ajouter de la nouvelle technologie afin de diminuer les coûts variables des exploitations de porc et de cultures commerciales. Il croit que de saines communications constituent l’élément clé de la prise de décision de gestion.

Les écoles canadiennes participantes sont les suivantes : Assiniboine Community College, Institut de technologie agro-alimentaire de Saint-Hyacinthe et de La Pocatière, Cégep de Lévis-Lauzon, Collège d’Alma, Collège de Sherbrooke, Cégep de Victoriaville, Cégep régional de Lanaudière, Lakeland College, Université McGill (collège MacDonald), Collège d’agriculture de la Nouvelle-Écosse, Olds College, universités de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, de la Saskatchewan, du Manitoba et de Guelph.

Passionnés de l’agriculture, les membres du personnel de FAC assurent le service à la clientèle à partir d’une centaine de bureaux situés principalement dans les régions rurales du Canada. FAC a un portefeuille de prêts de première qualité d’une valeur de 11 milliards de dollars. Elle vient de connaître une douzième année consécutive de croissance de son portefeuille, ce qui témoigne de la réussite de sa clientèle.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Financement agricole Canada (FAC)
http://www.fcc-sca.ca/

Commentaires