FAC poursuit son engagement envers les solutions de financement pour l’agriculture

Régina (Saskatchewan), 17 juin 2002 – En 2001-2002, Financement agricole Canada (FAC) a consenti un montant record de 2,4 milliards de dollars en prêts aux agriculteurs et aux agri-entrepreneurs désireux de démarrer, d’agrandir ou de moderniser leur exploitation.

« Le secteur agricole doit avoir accès à une vaste gamme de produits souples et conçus pour répondre à ses besoins particuliers. Consciente de cela, FAC a lancé des produits et services sur mesure qui permettent aux agriculteurs de surmonter les obstacles cycliques et de saisir les occasions qui se présentent, a expliqué le président-directeur général de FAC, M. John J. Ryan. De plus, la nouvelle loi permet à FAC de servir davantage de clients qui œuvrent dans le secteur agricole. »

Au 31 mars 2002, le portefeuille de prêts de FAC s’établissait à 7,7 milliards de dollars, soit 12 pour cent de plus qu’à la même date l’exercice précédent. Ce résultat portait à neuf le nombre d’exercices consécutifs de croissance. « La solide croissance de notre portefeuille favorise la réussite des clients et les aide à tenir le rythme d’un secteur complexe et changeant », a ajouté M. Ryan.

En 2001-2002, FAC a consenti 2,2 milliards de dollars en prêts aux producteurs primaires, ce qui représente 89 pour cent de tous les prêts consentis au cours de l’exercice. En date du 31 mars 2002, les producteurs primaires comptaient pour 93 pour cent de l’ensemble du portefeuille de FAC.

« Nous continuons de nous consacrer principalement aux producteurs primaires, a souligné M. Ryan. Au cours du dernier exercice, nous avons aidé plusieurs jeunes agriculteurs à se lancer en affaires et de nombreux fermiers établis à prendre de l’expansion ou à diversifier leurs activités. Nous avons également collaboré avec les agriculteurs qui faisaient face à un recul du marché, une sécheresse ou un autre obstacle, afin de les aider à explorer différentes options financières et à survivre à une période difficile. »

Les nouveaux produits, conçus pour répondre aux besoins particuliers du secteur agricole, ont grandement contribué à l’accroissement des prêts en 2001-2002. À titre d’exemple, FAC a lancé le prêt Agri-flex l’automne dernier. Le produit permet à l’agriculteur de reporter ses paiements, afin de libérer des liquidités pour relever un défi ou saisir une occasion.

Le total des prêts aux agri-entreprises est passé de 251 millions de dollars, en 2000-2001, à 358 millions de dollars, en 2001-2002. Le terme « agri-entreprise » englobe les entreprises liées à l’agriculture qui se trouvent du côté intrants ou extrants de la production primaire. FAC fournit des services aux agri-entreprises depuis 1993, dans le but de consolider le secteur agricole et de contribuer à la croissance économique des milieux ruraux du Canada. Au dernier exercice, FAC a conçu le prêt Progrès-avantages en vue d’aider les agri-entrepreneurs à prendre de l’expansion.

Faits saillants du rapport annuel de 2001-2002

  • FAC a consenti 2,4 milliards de dollars en nouveaux prêts, soit une hausse de 40 p. 100 par rapport à l’exercice précédent.
  • Au 31 mars 2002, le portefeuille de prêts de FAC s’établissait à 7,7 milliards de dollars (6,9 milliards de dollars en 2000-2001), soit 12 p. 100 de plus qu’à la même date l’exercice précédent. Ce résultat portait à neuf le nombre d’exercices consécutifs de croissance.
  • Le bénéfice net a légèrement augmenté pour s’établir à 41,3 millions de dollars, comparativement à 31,6 millions de dollars à la fin de l’exercice précédent.
  • Les frais d’administration ont connu une faible hausse : ils sont passés de 95 millions de dollars, en 2000-2001, à 102 millions de dollars, en 2001-2002. La hausse s’explique par le soutien des améliorations visant le service à la clientèle et la prestation des produits.
  • Le rendement des capitaux propres de 8,7 p. 100 avant impôts sur le bénéfice s’est accru comparativement à l’exercice précédent (8,4 p. 100).
  • Au 31 mars 2002, le ratio de levier était stable à 9,6:1, comparativement à 9,3:1 au 31 mars 2001.

    FAC s’efforce de maintenir une croissance financière stable, afin de continuer à servir le secteur agricole à long terme. FAC est financièrement autonome et finance ses activités de prêt à même ses revenus et par l’entremise d’emprunts sur les marchés financiers.

    En tant que chef de file du financement agricole au Canada, FAC aide les agriculteurs et les agri-entrepreneurs canadiens à prendre de l’expansion, à diversifier leurs activités et à prospérer. Reconnus pour leur expertise et leur engagement envers l’agriculture, les quelque 900 employé(e)s de FAC assurent le service à la clientèle à partir d’un réseau d’une centaine de bureaux, situés principalement dans le secteur rural canadien.

    Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

    Financement agricole Canada (FAC)

    http://www.fcc-sca.ca/

    Commentaires