Faible inventaire de bovins chez nos voisins

Le nombre de bovins de boucherie aux États-Unis a atteint son niveau le plus bas niveau depuis 60 ans, révèle le dernier rapport du USDA paru le 27 janvier dernier.

Le premier janvier dernier, les vaches et les veaux réunis totalisaient 90,8 millions de têtes, une baisse de 2% comparativement à la même date un an plus tôt alors qu’on en comptait 92,7 millions. C’est le plus petit 1er janvier depuis 1952 alors qu’on en comptait 88,1 millions de têtes.

La sécheresse et la pénurie de fourrages sont responsables de cette diminution qui affecte davantage les bovins de boucherie. Les états du Texas et de l’Oklahoma ont été particulièrement touchés. Le nombre de bovins de boucherie totalisait respectivement 11 et 12% de moins dans ces deux états. En revanche, les états de la Floride, du Mississipi, du Nebraska et du Wyoming ont connu respectivement une hausse de 5, 6, 4 et 5%.

Voici une comparaison de quelques données du rapport des inventaires de bovins en date du 1er janvier (millions de têtes) :

Année                                    2011          2012            Différence

Tous les bovins                      92,7            90,8            – 3%

Vaches de boucherie             30,8            29,9            – 3%

Veaux de boucherie               35,6           35,3             – 1%

Génisses de boucherie           5,1             5,2              + 1%

Pour consulter le rapport, cliquez ici (en anglais).

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires