Farm Sanctuary presse le gouvernement canadien d’enquêter sur l’industrie du foie gras

Watkins Glen (États-Unis), 1er octobre 2007 – Farm Sanctuary, la principale organisation de protection des animaux d’élevage en Amérique du Nord, et le groupe environnementaliste Réseau action globale (RAG) font de leur lutte contre le foie gras une question gouvernementale fédérale au Canada. A l’heureactuelle, Farm Sanctuary a en sa possession des images, filmées à l’aide d’unecaméra cachée, de mauvais traitements infligés dans trois des plus grandesinstallations de production de foie gras au Canada. Les images révoltantescaptées à l’intérieur des installations Palmex, Aux Champs D’Elisé, etElevages Périgord démontrent qu’une culture de la torture et des mauvaistraitements sévit dans l’industrie du foie gras.

La vidéo la plus récente filmée à l’entreprise Aux Champs D’Elisécomprend les scènes bien trop familières de gavage forcé et de traitementsbrutaux, mais révèle également les images choquantes d’un travailleur mineurcoupant la tête d’un canard vivant à l’aide d’un couteau de chasse.

« Nous demandons au gouvernement canadien d’enquêter sur l’industrie dufoie gras et de tenir l’industrie, ainsi que les propriétaires de cesentreprises, responsables de ces traitements brutaux de plus en plusfréquents », a affirmé Gene Baur, président de Farm Sanctuary. Farm Sanctuaryet RAG ont déposé des preuves vidéo et le témoignage d’un expert aux autoritéslocales, soit l’Agence canadienne d’inspection des aliments et le ministère del’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

Selon Andrew Plumbly, directeur de Réseau action globale : « Les méthodesde production du foie gras sont cruelles par nature, et l’existence de cetteindustrie, qui ne tient aucunement compte du bien-être de l’animal, avilit etdégrade chaque Canadien. Le Canada doit interdire la production de foie gras,et ce dès maintenant. »

Les canards et oies mâles utilisés dans la production de foie gras auCanada se font arracher le bec ainsi que les griffes et sont forcés de vivreen confinement dans des cages crasseuses. Les canetons femelles sont jetéscomme des déchets étant donné que leur foie ne croît pas au même rythme quecelui des mâles. A l’aide d’un tuyau en métal, un gruau dont l’apportnutritionnel est incomplet est inséré dans leur gorge plusieurs fois par jourau moyen d’une pompe à pression. Il est reconnu que ce gavage forcé cause descontusions, des lacérations, des plaies, des traumatismes et qu’il peut mêmes’avérer mortel. Il est aussi à l’origine de foies malades et de taillessurdimensionnées que l’on nomme communément foie gras. Suffoquant, régurgitantet tentant en vain de bouger, les volailles doivent subir ce processus chaquejour de leur courte vie.

Soixante-douze pour cent du foie gras importé aux Etats-Unis provient duCanada. D’Artagnan, restaurant détenu par Ariane Daguin, est un distributeurimportant de foie gras aux Etats-Unis. Mme Daguin est un membre actif del’Artisan Farmers Alliance. Ce groupe, dont la mission est de promouvoir laconsommation du foie gras, a été formé à la suite de l’adoption de lois enCalifornie et à Chicago mettant un terme à la production et à la vente de ceproduit obtenu par un processus d’une cruauté notoire.

Mme Daguin soutient que le foie gras vendu par D’Artagnan est « naturel »et produit par de petites fermes familiales durables, que les canards ne sontpas maltraités, et que les foies des canards ne sont pas détruits. Lesallégations de Mme Daguin, bien qu’elles fassent partie d’une campagne decommercialisation par l’Artisan Farmers Alliance, ne pourraient pas être plusfausses. En fait, le principal fournisseur canadien de D’Artagnan est Palmex.Montrée dans toute sa brutalité dans les images de Farm Sanctuary, Palmex estune ferme-usine qui possède des milliers de volailles nourries de force afinde produire la maladie du foie qui donne au foie gras son goût particulier. Ila aussi été prouvé scientifiquement qu’il existe un lien entre la consommationde foie gras et les risques pour la santé humaine.

M. Baur a ajouté: « Les propos outranciers qu’a tenus Mme Daguin au sujetde la production de foie gras ne nous inquiètent aucunement. Elle dépendéconomiquement de cette cruauté, et n’est donc pas la source la plus fiablequi soit. Nous avons des preuves photographiques, et comptons le milieuscientifique et le grand public dans notre camp. La torture reste de latorture, et on doit y mettre fin. »

A propos de Farm Sanctuary
Farm Sanctuary est la principale organisation de protection des animauxd’élevage des Etats-Unis. Depuis sa constitution en 1986, Farm Sanctuary seconsacre à dévoiler au grand jour les pratiques cruelles de l’industrie des« animaux d’élevage », ainsi qu’à y mettre fin, par le biais de recherches etd’enquêtes, de réformes légales et institutionnelles, de projets desensibilisation du public, de programmes d’éducation pour les jeunes, etd’efforts directs pour sauver des animaux maltraités et leur trouver refuge.Les refuges de Farm Sanctuary à Watkins Glen, dans l’Etat de New York, et àOrland, en Californie, qui offrent des soins de longue durée pour descentaines d’animaux ayant pu être sauvés, sont devenus des ambassadeursmondiaux en matière de protection des animaux d’élevage grâce à leurs effortspour conscientiser les visiteurs sur les réalités de l’agricultureindustrielle. Pour de plus amples renseignements, consultez lehttp://www.farmsanctuary.org ou composez le +1-607-583-2225.

Commentaires