FERME : Travailleurs agricoles saisonniers étrangers au Québec

Montréal (Québec), 23 octobre 2006 – Pendant que plusieurs grandes entreprises réduisent leur main-d’oeuvre régionale, pour créer des emplois à l’étranger, le Québec connaît une croissance de 12 % de ses travailleurs agricoles saisonniers en provenance majoritairement du Mexique, du Guatemala et des Antilles.

Le programme, touchant la main-d’oeuvre agricole saisonnière, connaît d’ailleurs une croissance soutenue au Québec depuis 1989. Les travailleurs saisonniers sont passés de quelques centaines à près de 4 240 en quelques années, et on s’attend déjà à accueillir plus de 4 500 travailleurs l’an prochain.

Du coeur au ventre : on veut travailler plus de 60 heures semaine !
La Fondation des entreprises en recrutement de main-d’oeuvre étrangère, FERME, coordonne le programme en sol québécois et invite les producteurs agricoles à répondre le mieux possible aux heures de travail souhaitées par les travailleurs saisonniers. Son directeur général, M. René Mantha, confirme : « Ici la volonté de la majorité n’est pas de travailler moins, mais plutôt d’obtenir le plus grand nombre d’heures par semaine. Les travailleurs peuvent ainsi accumuler des sommes appréciables pour améliorer la qualité de vie de leurs familles ».

Les gouvernements de chacun des pays engagés dans le processus de recrutement, procèdent pour leur part à la sélection et à l’affectation de l’ensemble des travailleurs assignés.

Le bilan 2006 permet de constater que 75 % des travailleurs saisonniers proviennent du Mexique. Le personnel consulaire du Mexique a d’ailleurs visité plus de 90 fermes québécoises cette année, dans lesquelles s’activent 1 450 de ses travailleurs.

Les participants sont protégés dans le cadre du programme fédéral de main-d’oeuvre étrangère, lequel permet aux travailleurs de bénéficier de conditions d’emploi nettement avantageuses par rapport aux travailleurs mexicains qui travaillent ailleurs comme aux Etats-Unis.

Une réunion annuelle entre les gouvernements du Canada et du Mexique est déjà prévue, au cours des prochaines semaines à Mexico, afin d’effectuer l’évaluation globale du programme et de planifier la collaboration 2007.

FERME qui fonctionne de façon autonome assure le bon fonctionnement de l’ensemble du programme fédéral au Québec. Elle représente 350 employeurs et détient de solides appuis au niveau consulaire et gouvernemental.

FERME Voyages, l’agence de voyage de FERME, se charge pour sa part de l’ensemble des réservations, de l’accueil et du retour à l’aéroport, ainsi que de la transmission de toutes les informations pertinentes dès l’arrivée des travailleurs saisonniers en sol québécois.

Commentaires