Financement agricole Canada appuie plus de 47 000 producteurs canadiens

Regina (Saskatchewan), 23 juillet 2009 – Dans le cadre de sa cinquantième année d’activité, Financement agricole Canada (FAC) est fière d’annoncer qu’en 2008-2009, elle a répondu aux besoins financiers d’un plus grand nombre de clients qu’au cours de tout exercice précédent. La société d’État fédérale fournit du financement et d’autres services d’affaires aux producteurs primaires, aux exploitants à valeur ajoutée ainsi qu’aux fournisseurs et aux transformateurs le long de la chaîne de valeur agricole.

En 2008-2009, FAC a approuvé 31 000 prêts, soit 5,1 milliards de dollars, à plus de 47 000 clients emprunteurs dont des producteurs, des transformateurs et des fournisseurs. Ces chiffres, publiés dans le Rapport annuel de FAC pour l’exercice terminé le 31 mars 2009, indiquent que le portefeuille de prêt total de FAC a augmenté à plus de 17 milliards de dollars.

« Nous croyons fermement en nos clients et en l’agroindustrie. La fierté avec laquelle les clients accomplissent leur travail et leur sens de l’innovation sont une véritable source d’admiration pour moi et pour les employés de FAC et nous inspire à aider nos producteurs et nos agroentrepreneurs à réussir », de dire Greg Stewart, président-directeur général de FAC.

Des 3 825 nouveaux clients de FAC, la vaste majorité, soit 3 626 clients, sont des producteurs primaires et 199 exploitent une agroentreprise.

Secteur Nombre de clients Secteur Nombre de clients
Atlantique 2431 Manitoba/Saskatchewan 18 267
Québec 3862 Alberta/Colombie-Britannique 11 464
Ontario 11 029 Canada (national) 47 053

« Les jeunes sont la clé de l’avenir de l’industrie », explique M. Stewart. « C’est pour cette raison que nous avons approuvé 1,6 milliard en prêts à des agriculteurs de moins de 40 ans. Ce montant a triplé depuis un an. Les jeunes producteurs et entrepreneurs nous disent qu’ils veulent travailler avec un prêteur qui connaît l’industrie et qui sera présent pendant longtemps. »

« Nos clients se souviendront que 2008 a été marquée par la volatilité des prix des produits de base, des prix du pétrole, des coûts de la main-d’oeuvre, des aliments pour animaux et de l’économie », explique Dan Bergen, chef de l’exploitation. « Nous sommes conscients qu’il existe des enjeux dans certains secteurs. Ces enjeux représentent toutefois des possibilités. À titre d’exemple, des quelques 4 300 personnes qui ont répondu au sondage du groupe consultatif Vision de FAC, groupe composé de 9 000 membres, plus de la moitié se disent optimistes quant à l’avenir, et 66 p. 100 des répondants croient que leur entreprise est en meilleure posture, au moment de la réalisation de l’enquête, qu’elle l’était il y a cinq ans. »

FAC a affiché une hausse dans toutes les régions du Canada. La Colombie-Britannique, l’Alberta et le Québec ont enregistré la hausse la plus importante. Le Québec a connu la plus grande augmentation au chapitre des décaissements nets, principalement en raison des prêts accordés dans les secteurs de la valeur ajoutée, de la volaille, des cultures et du lait.

Le secteur des cultures occupe environ le tiers du portefeuille de FAC, le lait 22 p. 100, la valeur ajoutée 11 p. 100, le boeuf 7,5 p. 100, et le reste du portefeuille se compose de la volaille, du porc et des autres entreprises.

« L’agriculture est la pierre angulaire d’un Canada prospère et en santé, et la position financière du portefeuille de FAC est solide », de dire Moyez Somani, principal dirigeant financier. « Nos capitaux propres ont cru au cours de chacun des cinq exercices passés et 97,5 p. 100 de nos prêts sont en règle. Nous continuons à prêter à tous les secteurs de production et veillons à ce que notre assise financière actuelle demeure suffisamment solide pour nous permettre de continuer d’appuyer l’agriculture et le Canada rural. »

Cette année, l’Assemblée publique annuelle de FAC aura lieu à Lethbridge, en Alberta, le 26 août.

« Nous apprécions énormément les producteurs et les agroentrepreneurs qui choisissent de faire affaire avec nous », conclut M. Stewart. « Nous existons depuis 50 ans, et c’est avec enthousiasme que nous envisageons les 50 prochaines années. »

Voici quelques faits saillants de l’exercice financier 2008-2009 de FAC.

  • Un volume de prêts de 5,1 milliards de dollars
  • Une hausse du portefeuille de prêts de 2,1 milliards de dollars, ou de 14,1 p. 100, pour un total de 17 milliards de dollars
  • Un bénéfice net de 209,8 millions de dollars, lequel sera réinvesti dans l’agriculture
  • Un rendement des capitaux propres de 11,8 p. 100, en baisse par rapport au rendement de 13,1 p. 100 enregistré à la fin de l’exercice précédent
  • Un ratio de levier de 8,3:1, légèrement en hausse par rapport au ratio de 8,2:1 en 2007-2008
  • Des montants en souffrance se chiffrant à 42 millions de dollars, comparativement à 40 millions de dollars en 2007-2008
  • Un montant de radiations, net des sommes recouvrées sur les prêts, de 0,2 p. 100 de l’encours des prêts, ou de 35,6 millions de dollars
  • Un programme de crédit-bail lancé en octobre 2008
  • Investissement FAC a investi 14,3 millions de dollars en capital-risque
  • Grâce à son investissement de huit millions de dollars dans l’agriculture au moyen d’Apprentissage FAC et d’investissements communautaires, FAC a :
    • offert 243 occasions de formation différentes auxquelles ont assisté plus de 13 000 participants; ces occasions de formation comptaient 87 ateliers éducatifs, 10 tournées d’apprentissage et neuf forums importants auxquels ont participé plus de 4 600 producteurs;
    • offert diverses publications axées sur la gestion à plus de 50 000 abonnés;
    • versé un total de 750 000 $ à 76 organismes communautaires en vue de mettre sur pied des projets d’immobilisations au sein de communautés rurales;
    • créé le fonds Expression de FAC qui appuie l’utilisation des langues officielles du Canada dans les communautés canadiennes;
    • s’est associée à Agriculture dans la classe et y a investi 100 000 $ dans la création de nouveau matériel de formation à jour dont le but est de renseigner les enfants sur la provenance de leurs aliments.
  • FAC a rendu hommage à cinq femmes des quatre coins du Canada qui jouent un rôle de premier plan dans l’agriculture en leur remettant le prix Rosemary-Davis.
  • Le programme FAC en campagne contre la faim, dont le but est de sensibiliser les collectivités au problème de la faim et d’appuyer les banques alimentaires locales, a pris de l’ampleur permettant de recueillir plus d’un million de livres de denrées à l’échelle du Canada.
  • Le site MarchedelaFermeCanadienne.com de FAC relie les Canadiens à plus de 300 clients de FAC. Le site Web accueille plus de 40 000 visiteurs par mois.
  • FAC se classe au huitième rang parmi les 50 employeurs de choix au Canada d’après le magazine « Report on Business » du Globe and Mail.

Passionnés de l’agriculture, les membres du personnel de FAC assurent le service à la clientèle à partir de cent bureaux situés principalement dans les régions rurales du Canada. FAC a un portefeuille de première qualité d’une valeur de plus de 17 milliards de dollars et vient de connaître une seizième année consécutive de croissance de son portefeuille, ce qui témoigne de la réussite de sa clientèle.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Financement agricole Canada (FAC)
http://www.fac-fcc.ca/

Commentaires