Fini les cages de gestation pour les détaillants

Le Conseil canadien du commerce de détail, qui regroupe huit des plus importantes chaînes de supermarchés – Walmart Canada, Costco Canada, Métro, Loblaw, Safeway Canada, Federated Co-operatives, Sobeys et Co-op Atlantic – a décidé de n’acheter, après 2022, que du porc provenant de logement alternatif aux cages de gestation.

Le Conseil canadien du commerce de détail a laissé au Conseil canadien du porc le soin de définir ce que sera le logement alternatif. Le code de pratique pour les soins et la manipulation des porcs est actuellement en révision. Une première version est attendue pour le début juin.

« Les modifications apportées à la ferme devront se faire de manière à protéger le bien-être des animaux tout en assurant la viabilité des exploitations canadiennes », a affirmé le président du Conseil canadien du porc, Jean-Guy Vincent, lui-même producteur de porcs. Le nouveau code de pratiques est attendu cet été.

La conversion du logement des truies représente un investissement majeur pour les producteurs, qui nécessitera le soutien des autres groupes du secteur, explique le Conseil canadien du porc dans un communiqué. Des dépenses importantes sont à prévoir : en immobilisations pour rénover les porcheries, et en ressources humaines afin de choisir le système adéquat et de former les préposés à l’élevage aux nouvelles méthodes de manipulation des animaux. L’organisme agricole souhaite rencontrer le regroupement de détaillants afin de discuter des modalités.

Par voie de communiqué, la Humane Society International/Canada a salué la décision du Conseil canadien du commerce de détail.

Autres articles :

2400 truies gestantes en liberté à Lyster

Fin prochaine des truies gestantes en cages

Trois systèmes pour les truies gestantes

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires